Cris, insultes, menaces, coups, voies de fait, agressions : agissons contre la violence au travail. Déclarez les incidents et parlez-en à votre syndicat.

La violence au travail – quelle qu’en soit l’origine ou la forme – peut avoir des effets sur la santé de la personne qui en est victime ou qui en est témoin. On parle ici de la santé dans son sens large et telle que définie par l’Organisation mondiale de la Santé, soit un état complet de bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’invalidité.

Plusieurs actions peuvent être entreprises pour prévenir les manifestations de violence ou de comportements agressifs ou perturbateurs, ainsi que pour en diminuer les conséquences. Ces actions doivent être adaptées selon les circonstances.

Que doit-on faire quand des actes de violence se produisent?

Malgré les précautions prises et les mesures mises en place pour prévenir la violence, il peut arriver que des événements violents de gravité mineure à sérieuse surviennent. Que faire lorsque la situation est sérieuse et vous met en danger physique? Pour bien gérer la situation de crise, différentes possibilités peuvent être envisagées selon la nature de la situation de travail, l’appréciation du potentiel de dangerosité de la personne violente ou du degré d’alerte ainsi que l’évolution de la situation de crise.

Le choix de l’intervention devra toujours tenir compte des objectifs de sécurité, d’éthique et de responsabilisation des différents acteurs.