Nos expertes et experts en négociation et en relations du travail sont à pied d’œuvre pour obtenir les meilleures conditions de travail pour les membres.

Négociations du secteur public

La CSQ est une interlocutrice privilégiée du gouvernement, et ce, à tous les paliers de la négociation, en raison de son statut de centrale syndicale.

Forts des mandats confiés par les membres, nos expertes et experts négocient à la table centrale, avec le Conseil du trésor, les questions relatives aux salaires, à la retraite, aux droits parentaux et aux disparités régionales. Soulignons que seules les grandes centrales syndicales négocient ces éléments avec le gouvernement.

L’équipe de la négociation assume la coordination des pourparlers afin de bonifier nos conventions collectives et de défendre nos acquis. Ses expertes et experts appuient également les fédérations dans leurs négociations sectorielles.

Afin de faire pression sur le gouvernement, notre centrale :

  • fait connaître, dans les médias, la réalité des conditions de travail et d’exercice vécues sur le terrain;
  • organise et coordonne la mobilisation des membres partout au Québec.

La CSQ assume également un service de coordination des relations du travail pour l’ensemble des fédérations qui offrent ce service à leurs syndicats affiliés.

Négociations institutionnelles

La CSQ offre un service d’appui et de représentation en matière de relations du travail et de négociation pour tous les syndicats qui négocient les conditions de travail de leurs membres dans le cadre d’un régime de négociation différent de celui du secteur public.

Survol des services offerts :

  • Conseils pour l’application des conventions et des ententes collectives;
  • Représentation aux comités paritaires de relations du travail et de négociation;
  • Appui à la formation des syndicats en matière de relations du travail et de négociation;
  • Communication en appui à la mobilisation durant les négociations ainsi que pour faire connaître les différentes problématiques vécues en matière de relations du travail;
  • Conseil pour organiser et coordonner les activités de mobilisation des membres.

Fait à noter : la CSQ négocie sur le plan national, avec le gouvernement, les conditions de travail des éducatrices des centres de la petite enfance (CPE) et des responsables d’un service de garde en milieu familial.

Entre les périodes de négociation

Les centrales syndicales influencent le gouvernement sur des enjeux importants qui touchent les membres. Pour les parlementaires, elles ont toute la légitimité d’intervenir sur des questions sociales, car elles ne représentent pas uniquement une catégorie de travailleuses et travailleurs, mais plutôt une diversité de membres reflétant la société.

Les centrales syndicales participent à de nombreuses consultations et commissions parlementaires. Elles sont les seules organisations représentant les travailleuses et travailleurs invitées lors des consultations prébudgétaires, lors des grandes consultations ou des grands rendez-vous du gouvernement québécois.

Les centrales syndicales siègent à des conseils d’administration d’organismes publics, comme Retraite Québec.