Congrès

Le Congrès général est l’autorité suprême de la Centrale. Il détermine les politiques générales, les objectifs majeurs, les grandes lignes d’action et les grandes priorités. Il peut aussi, exceptionnellement, établir des politiques particulières, des objectifs spéciaux ou des programmes d’action plus immédiats.

Tous les syndicats sont représentés (au prorata de leurs effectifs) à cette instance triennale qui regroupe près de 1 000 congressistes.

Si des circonstances l’exigent, des congrès extraordinaires peuvent aussi être convoqués.

  • Représente l’autorité suprême de notre centrale.
  • Détermine les politiques, les priorités et les objectifs majeurs ainsi que les grandes lignes d’action pour un triennat.

Conseil général

Le conseil général se réunit quatre ou cinq fois par année. La délégation de chaque syndicat affilié est établie au prorata du nombre de membres qu’il représente. Environ 300 personnes représentantes des syndicats, des fédérations, de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ) et du Regroupement des Unités catégorielles (RUC) affiliés à la CSQ participent au conseil général.

  • Gouverne la Centrale entre les congrès triennaux.
  • Fait le suivi des décisions du Congrès.
  • Adopte les plans d’action et le budget.
  • Nomme les membres des comités.

Conseil général de négociations

Cette instance se compose de près de 200 personnes déléguées représentantes des syndicats, des fédérations et de l’AREQ affiliés des secteurs public et parapublic.

  • Détermine la stratégie globale et tranche les questions liées à l’action et à la mobilisation, et aux contenus de négociation.
  • Définit les objets de la table commune (table économique) et adopte les règlements sur ces objets.

Conseil intersectoriel

Le conseil intersectoriel, instance de coordination et de décision, est composé d’une trentaine de personnes qui représentent les fédérations, les regroupements, l’AREQ et le conseil exécutif de la CSQ.

  • Contribue à la préparation du plan d’action et du budget.
  • Adopte le plan d’opération.
  • Attribue les allocations de péréquation.
  • Adopte la politique d’intégration des nouveaux affiliés.

Conseil intersectoriel des négociations

Cette instance est composée des représentantes et représentants des regroupements sectoriels des secteurs public et parapublic. Le conseil intersectoriel des négociations a pour mission de coordonner l’ensemble des négociations en ce qui concerne la stratégie, les contenus, l’information et l’action.

  • Coordonne les négociations des matières communes.
  • Veille aussi à la cohérence entre les contenus des tables sectorielles.
  • Assure la concertation avec les autres organisations syndicales.

Comités qui assurent la vigilance

  • Comité d’élection : il collabore à l’organisation du Congrès général, particulièrement en ce qui a trait à la délégation et à la campagne électorale. Il est responsable du déroulement de l’élection et il contrôle le dépouillement du scrutin. La présidente ou le président du comité assume la présidence d’élection. Il étudie toute proposition de modification aux statuts et de modification ou d’abrogation de règlements.
  • Comité des finances : il assure le contrôle et la vérification du mandat administratif confié au conseil exécutif et à l’appareil de gestion de notre centrale.
  • Comité des statuts et règlements : il étudie toute proposition de modification aux statuts et de modification ou d’abrogation de règlements.
  • Conseil permanent de conciliation : lors d’un conflit entre organismes affiliés ou entre notre centrale et un organisme affilié, ce comité veille à amener les parties à une entente sur le fond ou sur un mécanisme propre à mener à un règlement.
  • Comité d’enquête : s’il y a plainte concernant la gestion financière d’un affilié, un comité d’enquête peut être mis en place. C’est le conseil général, après étude du rapport du conseil exécutif, qui peut décider de la création de ce comité.