Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Report de l’ouverture des écoles en septembre : un soulagement pour les familles et le personnel scolaire

14 mai 2020

Montréal, le 14 mai 2020. – En réaction à l’annonce du gouvernement du Québec sur le report, en septembre, de la réouverture des écoles primaires, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) diffuse une déclaration publique de sa présidente, Sonia Ethier :

« Le report, en septembre, de l’ouverture des écoles primaires dans le Grand Montréal est un soulagement pour des milliers de familles et membres du personnel scolaire. Depuis le début, le premier ministre mentionne que la réouverture des écoles ne s’effectuerait que “si et seulement siˮ les conditions sécuritaires le permettent. De notre côté, tout en offrant notre collaboration dans la lutte contre la propagation du virus, notre centrale a fait appel à l’importance d’avoir de la flexibilité pour éviter un mur à mur qui desservirait les objectifs de la santé publique ainsi que de la protection du personnel. Manifestement, l’ouverture des écoles primaires dans le Grand Montréal était incompatible avec la volonté d’assurer la santé et la protection du personnel scolaire et des familles. Nous saluons donc la décision du gouvernement. » – Sonia Ethier, présidente de la CSQ

Par ailleurs, concernant le report au 1er juin de l’ouverture des services de garde scolaires et éducatifs dans le Grand Montréal, la présidente de la CSQ réitère l’importance d’assurer la santé et la sécurité au travail pour le personnel de soutien scolaire et ainsi que pour les intervenantes en petite enfance : « Le report de l’ouverture des écoles primaires en septembre nous rappelle qu’il est essentiel pour le personnel d'œuvrer dans des conditions respectant les plus hauts standards en matière de santé et de sécurité au travail. Si ces critères élémentaires ne peuvent être atteints, nous invitons le gouvernement à faire preuve de la même souplesse qu’envers les écoles en reportant l’ouverture des services de garde scolaires et éducatifs, tout simplement », conclut Sonia Ethier.