Notre action féministe ne date pas d'hier !

30 mai 2014

Notre centrale est née de femmes combatives, des institutrices rurales, comme Laure Gaudreault, qui ont lutté pour la reconnaissance de leur travail. Le Congrès de 1974 a voté des résolutions importantes pour les femmes, dont une revendication portant sur l'implantation d'un réseau de garderies gratuites financées par le gouvernement, contrôlées par les usagères, les usagers et le personnel, et ouvertes 24 heures par jour, 7 jours par semaine, prioritairement en milieu défavorisé. D'autres résolutions ont porté sur la modification des articles discriminatoires à l'égard de la femme dans le Code civil, ainsi que le retrait d'un article de la Loi sur les syndicats professionnels qui empêchait une femme mariée de devenir membre d'un syndicat.