Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Polytechnique : se souvenir pour mieux avancer

6 décembre 2018

Montréal, le 6 décembre 2018 – En cette Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) tient à commémorer la mémoire des quatorze victimes du drame de Polytechnique.

« Il est crucial de se souvenir de ces jeunes femmes et surtout de se rappeler l’importance de poursuivre la lutte contre toutes formes de violence, particulièrement celles que vivent les femmes dans notre société », affirme la présidente de la CSQ, Sonia Ethier.

Rappelons que la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes a lieu tous les ans le 6 décembre. Cette date fait référence à ce triste jour de 1989 où treize étudiantes et une administratrice de Polytechnique ont été tuées par un homme armé en raison de leur sexe.

« Cet acte de violence sexiste a bouleversé notre société. Malheureusement, 29 ans plus tard, la violence envers les femmes, qu’elle soit physique, psychologique ou financière, n’a pas cessé », rappelle Sonia Ethier. Devant un tel constat, il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre de véritables rapports égalitaires entre les femmes et les hommes. « Il faut poursuivre les luttes jusqu’à ce que le genre ne soit plus motif à la discrimination », conclut-elle.

En mémoire des quatorze victimes de Polytechnique, la CSQ invite ses membres à porter le ruban blanc.