Le gel dans la fonction publique nuira au développement responsable du Nord et des ressources

28 avril 2014

La coalition Québec meilleure mine s'inquiète de la nouvelle vague de coupes annoncée par le gouvernement Couillard dans la fonction publique et craint que cela nuise au développement responsable du Nord et des ressources.

Québec, le 28 avril 2014. – La coalition Québec meilleure mine s'inquiète de la nouvelle vague de coupes annoncée par le gouvernement Couillard dans la fonction publique et craint que cela nuise au développement responsable du Nord et des ressources.

« Les ministères des Ressources naturelles et de l'Environnement sont déjà à bout de souffle, manquent d'expertise, et n'ont plus assez de personnel pour faire le suivi et la surveillance des projets sur le territoire. Les incidents environnementaux se multiplient, les risques pour la santé et la sécurité augmentent, le contrôle des redevances est insuffisant, et tout cela risque de nous coûter très cher à moyen terme » affirme Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition Québec meilleure mine.

Les budgets des ministères des Ressources naturelles et de l'Environnement ne cessent de diminuer, alors que les activités minières ont plus que triplé depuis dix ans au Québec. « La surveillance et l'application des normes demeurent l'une des grandes lacunes de la réforme du secteur minier au Québec, avec des déversements miniers à répétition ces dernières années, 1,2 milliard de dette en restauration des sites miniers abandonnés, et des centaines d'infractions environnementales sans aucune réelle pénalité pour les compagnies fautives » affirme Anne-Marie Saint-Cerny de la Société pour vaincre la pollution.

Rappelons que le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), qui regroupe les techniciens des ministères de l'Environnement et des Ressources naturelles, avait déjà lancé un cri d'alarme à l'automne 2013, concernant le manque de personnel et l'effritement de l'expertise dans l'encadrement des mines au Québec.

Ce manque d'encadrement et de surveillance coûte très cher aux Québécois. Plutôt que de sabrer aveuglément dans la fonction publique, le gouvernement Couillard devrait plutôt évaluer la possibilité d'augmenter les ressources de certains ministères pour éviter, au final, de plus grands coûts pour l'État. « Il faut revoir l'actuel système « d'auto-surveillance » des minières et renforcer, de toute urgence, la capacité des ministères responsables par l'embauche de personnel de surveillance et de toute autre expertise nécessaire. Le développement responsable du Nord et des ressources en dépend », de conclure M. Lapointe.

Profil

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine ! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd'hui constituée d'une trentaine d'organismes membres représentant collectivement plus de 250 000 individus partout au Québec. La coalition s'est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social, environnemental et économique. Site : www.quebecmeilleuremine.org.

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) ▪ Alternatives ▪  Association canadienne des médecins pour l'environnement (ACME) ▪ Association de protection de l'environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) ▪ Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) ▪ Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ▪ Centre de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté ▪ Coalition de l'ouest du Québec contre l'exploitation de l'uranium (COQEU) ▪ Coalition Stop Uranium de Baie-des-Chaleurs ▪ Comité de vigilance de Malartic ▪ Écojustice ▪  Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs ▪  Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs ▪  Fondation Rivières ▪ Forum de l'Institut des sciences de l'environnement de l'UQAM ▪ Groupe solidarité justice ▪ Les AmiEs de la Terre du Québec ▪ Justice transnationale extractive (JUSTE) ▪ MiningWatch Canada ▪ Minganie sans uranium ▪ Mouvement Vert Mauricie ▪ Nature Québec ▪ Professionnels de la santé pour la survie mondiale ▪ Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles ▪ Regroupement pour la surveillance du nucléaire ▪ Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP) ▪ Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) ▪ Sept-Îles sans uranium ▪ Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) ▪ Société pour vaincre la pollution (SVP) ▪ Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). Tous nouveaux membres bienvenus.


Liens pertinents :