Ces deux verbes sont interchangeables puisqu’ils ont la même signification. Par contre, les phrases qui les contiennent se construisent différemment.

Le verbe se rappeler s’utilise avec un complément d’objet direct. Ainsi, on se rappelle quelque chose. Le verbe se souvenir, pour sa part, nécessite un complément d’objet indirect : on se souvient de quelque chose. Une erreur fréquente est de construire le verbe se rappeler avec le pronom en, qui sous-entend un complément indirect (en = de quelque chose). Il est donc erroné de dire qu’on s’en rappelle plutôt que de dire qu’on se le rappelle. Dans le même ordre d’idées, le verbe se rappeler s’emploie avec que, et le verbe se souvenir avec dont.

Exemples :

L’infirmière s’est rappelé sa première patiente. (ou : s’est souvenue de sa première patiente)

Ses vacances à la plage, il se les rappellera longtemps. (ou : il s’en souviendra)

Tout ce que je me rappelle, c’est sa jolie frimousse. (ou : tout ce dont je me souviens)

Saviez-vous que…?

La contrepèterie est une figure de style qui produit un effet généralement comique par l’inversion des sons. En voici quelques exemples : quel champ de coton devenant quel temps de cochon; un tiens vaut mieux que deux tu l’auras devenant un lien vaut mieux que deux tutorats; un militaire bien sot devenant un solitaire bien mis. Cet exercice a souvent pour but de produire des expressions burlesques ou grivoises.