Le mot membre est considéré comme épicène depuis quelques années déjà. On peut donc dire un membre ou une membre.

Le mot membre est considéré comme épicène depuis quelques années déjà. On peut donc dire un membre ou une membre. Ainsi, dans un texte où s’appliquent les principes de la féminisation, on écrira au singulier la ou le membre au même titre qu’on écrirait la ou le responsable ou une ou un cadre. L’emploi de ces mots au pluriel, lorsque la phrase s’y prête, est une façon d’éviter ce dédoublement.