Le mot sandwich tire son origine d’un nom propre, celui de John Montagu, quatrième comte de Sandwich.

Le mot sandwich tire son origine d’un nom propre, celui de John Montagu, quatrième comte de Sandwich. Selon le Petit Robert, cet Anglais du 18e siècle était passionné par le jeu. Au cours d’une partie interminable, son cuisinier lui servit, comme en-cas, de la viande glissée entre deux tranches de pain, ce qui lui permit de s’alimenter sans interrompre sa partie et tout en conservant les mains propres. D’autres sources dépeignent le comte comme un homme très occupé, qui passait le plus clair de son temps à son bureau et y mangeait sur le pouce, des sandwiches (ou sandwichs). Chose certaine, ce repas simple et rapide lui doit son nom, et il n’a cessé de gagner en popularité, convenant parfaitement à notre mode de vie trépidant.