Grève est employé dans le sens de « cessation de travail » depuis le XIXesiècle.

Grève est employé dans le sens de « cessation de travail » depuis le XIXe siècle. Selon Le Robert, ce mot désignait tout d’abord « un terrain constitué de sable et de gravier au bord de la mer ou d’un cours d’eau ». Pour expliquer son extension de sens, on raconte qu’à Paris, il y a plus de 200 ans, les ouvriers en attente de travail avaient l’habitude de se réunir sur la « place de la Grève », qui était située devant l’Hôtel de Ville et allait jusqu’aux berges de la Seine. Le 25 mai 1805, les tailleurs de pierre décidèrent, à cet endroit, de « faire la grève », c’est-à-dire de cesser le travail pour demander une augmentation. La place en question n’existe plus, mais l’expression a toujours sa place dans l’actualité.