La somme versée par l’employeur lorsque le salarié quitte définitivement l’organisme ou l’entreprise s’appelle une indemnité de départ. En effet, selon l’Office québécois de la langue française (OQLF), on ne doit pas parler de prime dans ce cas-ci, car une prime, c’est une somme d’argent payée à un salarié, en plus de son salaire normal, pour compenser certains inconvénients ou à titre de récompense, par exemple une prime d’éloignement ou une prime de rendement. De plus, toujours selon l’OQLF, l’utilisation du terme séparation au sens de « cessation d’emploi » est un calque sémantique de l’anglais.

On peut aussi employer indemnité de fin d’emploi ou bien indemnité de cessation d’emploi comme synonymes à indemnité de départ.