Comme Marie-Éva de Villers le mentionne dans un nouvel ouvrage, Le Vif Désir de durer, le Québec fait preuve de créativité dans l’usage du français. Ainsi, peut-on dire des jolis mots fumard ou brumée synonymes de smog.
 
Smog est un mot-valise créé en 1905 pour désigner le brouillard chargé de polluants de Londres. Il est composé de la contraction de sm(oke) fumée et de (f)og brouillard. Depuis les années 60, il est entré dans le vocabulaire de l’environnement de plusieurs langues.
 

Le mot fumard est une contraction de fum(ée) et de (brouill)ard, de la même sorte que le mot brumée l’est de br(ouillard) et de (f)umée.