Grâce à la négociation menée par la Fédération des syndicats de l’action collective (FSAC-CSQ), les salariées et salariés de l’organisme Cheval Québec, membres depuis 1988 du Syndicat des employés et employées des milieux associatifs (SEEMA-CSQ), ont fait plusieurs gains significatifs en adoptant l’entente de principe.

Lors de l’assemblée syndicale du 24 novembre 2021, les membres du syndicat ont accepté une hausse salariale de 2 % par année ou équivalent à l’Indice des prix à la consommation (IPC) jusqu’en 2026 et une bonification de leur régime de retraite avec la contribution de l’employeur qui passe de 3 à 4 %.

Plusieurs des demandes syndicales acceptées concernent les congés : bonification des congés spéciaux, ajout de congés pour événements tragiques, notamment en cas de situation de violence conjugale, et de congés pour motifs personnels.

Cheval Québec est un organisme de régie de l’activité équestre qui offre notamment des programmes d’apprentissage de l’équitation et administre les programmes de certification d’instructeurs, d’entraîneurs, de formateurs, etc.

La FSAC-CSQ fait la promotion du droit à la syndicalisation. Depuis le début des années 2000, ses syndicats affiliés ont accompagné plus d’une vingtaine de groupes dans leur lutte pour une amélioration de leurs conditions de travail.

Le Syndicat du personnel des organismes communautaires (SPOC-CSQ) et le Syndicat des employés et employées des milieux associatifs (SEEMA-CSQ) ont été particulièrement actifs en ce sens, permettant notamment à plusieurs travailleuses et travailleurs d’obtenir un salaire décent, une contribution de l’employeur à un régime de retraite et une assurance collective. Les salariées et salariés des milieux communautaires et associatifs s’occupent depuis des années des laissés-pour-compte de notre société.

Pour en savoir plus, visitez fsac-csq.org.