Mal employé, l’adjectif dramatique est un anglicisme. Il est bien employé quand il qualifie ce qui touche littéralement au théâtre, au drame et, au figuré, quand il s’agit de quelque chose de tragique, de pénible, de très grave.

Alors qu’en anglais il a le sens de « qui frappe l’imagination », « extraordinaire », ce n’est pas le cas en français. Il faut donc éviter d’utiliser dramatique au lieu de remarquable, impressionnant, frappant, spectaculaire, saisissant, et même théâtral lorsqu’il s’agit d’un comportement.

Exemples :

Ces nouveaux investissements ont permis une diminution considérable du temps d’attente pour consulter un spécialiste. (et non : une diminution dramatique)

Selon la publicité, on pouvait s’attendre à une perte de poids spectaculaire. (et non : une perte de poids dramatique)

Sur la photo, le ciel nuageux ajoute un effet saisissant à ce paysage plutôt terne. (et non : un effet dramatique)

Des avancées extraordinaires ont été réalisées dans le traitement du cancer. (et non : des avancées dramatiques)

Saviez-vous que…?

Les adverbes excessivement et extrêmement ne sont pas synonymes. Alors qu’extrêmement signifie « très, à un très haut degré », excessivement veut dire « trop, qui dépasse la mesure, de façon exagérée ». Ce dernier est donc la plupart du temps accompagné d’un adjectif exprimant une caractéristique négative. On comprend donc qu’utiliser excessivement avec certains adjectifs (poli, économe, prudent, etc.) peut transformer ce qui se voulait un compliment en remarque désobligeante.