Lorsqu’on transporte quelque chose, est-ce qu’on l’apporte ou on l’emporte?

Le verbe apporter évoque le point d’arrivée, le rapprochement. On prend quelque chose et on le porte dans un lieu.

Exemples :

Demain, c’est moi qui apporterai le dessert.

Peux-tu m’apporter les clés?

Elle apporte toujours des fleurs à sa grand-mère.

Les vagues nous apportent des coquillages.

Le verbe emporter met l’accent sur le point de départ, l’éloignement. Lorsqu’on emporte quelque chose (ou un être inerte), on le porte hors d’un lieu.

Exemples :

Quand je sors, j’emporte toujours mon téléphone.

Les déménageurs ont tout emporté.

Ils ont emporté le malade dans une autre chambre.

Le vent emportera ton chapeau.

Saviez-vous que…?

Échapper la balle ou échapper le ballon font partie des aléas du sport. Par contre, lorsqu’on utilise ces expressions au sens figuré pour signifier qu’une personne n’a pas su gérer la situation, il s’agit d’un anglicisme. On les remplacera par ne pas être à la hauteur, commettre une erreur, faillir à la tâche, échouer.