Des facteurs qui influencent la santé

31 mars 2017

Les excellents rendements de la caisse entre 2012 et 2015, sont le principal facteur ayant causé une baisse du passif. Au cours de cette période, les rendements ont atteint 11,1 % en moyenne, ce qui est bien supérieur aux hypothèses de rendement à long terme qu’avait formulé Retraite Québec, soit 6,25 % par année, incluant l’inflation 5. D’autres éléments ont aussi eu une influence, mais de façon moins importante.

À l’inverse, certaines variables ont entrainé une hausse du passif, dont la révision des hypothèses de rendement à long terme (6 % au lieu de 6,25 %) de Retraite Québec et les nouveaux rajustements relatifs à l’amélioration de l’espérance de vie.

Fait intéressant : l’effet net de ces facteurs, au 31 décembre 2014, a entrainé une légère diminution des taux de cotisation de 2017 à 2019.

PETITE « ANATOMIE » DE LA COTISATION

Les taux de cotisation sont constitués de deux éléments, soit la cotisation pour service courant, permettant de répondre aux engagements du RREGOP, et la cotisation d’équilibre qui sert à combler le déficit.

5 Pour en savoir plus sur les rendements, visitez carra.gouv.qc.ca/fra/rendements/fonds.htm#rregop.