Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Définitivement

14 janvier 2020

Pour employer définitivement sans que ce soit un anglicisme, il faut s’assurer qu’aucun retour en arrière n’est possible. À tout jamais et pour toujours pourraient le remplacer.

Exemples :

Cette initiative a permis de régler définitivement le conflit.

Elle a quitté définitivement son poste.

Après des mois d’attente, le divorce a été définitivement prononcé.

Par contre, lorsque définitivement a le sens du terme anglais definitely et sert à renforcer une affirmation, il s’agit d’un anglicisme. Ce ne sont pas les solutions de rechange qui manquent : sûrement, assurément, incontestablement, indiscutablement, décidément, bien entendu, sans aucun doute, vraiment, bien sûr, certainement, indéniablement, certes, de tout cœur, absolument, tout à fait.

Exemples :

Tu dois absolument y aller demain. (et non : tu dois définitivement y aller)

Ces photos sont indéniablement truquées. (et non : sont définitivement truquées)

Il y a assurément anguille sous roche. (et non : il y a définitivement anguille sous roche)

Comptez-vous lui en parler? Bien entendu! (et non : Définitivement!)

C’est sans aucun doute la bonne direction. (et non : c’est définitivement la bonne direction)

Saviez-vous que…?

Qu’on approuve ou non, certains anglicismes sont maintenant acceptés et considérés comme des synonymes de leur(s) équivalent(s) français. Ainsi, l’Office québécois de la langue française nous confirme que softball, contact (en parlant d’une personne), poudre à pâte et bar à salade(s) sont définitivement passés dans l’usage et peuvent être employés au même titre que balle molle, relation, levure chimique et buffet (ou comptoir) à salade(s).