Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Et cetera et etc.

15 octobre 2020

Et cetera, qui signifie « et le reste » et « et les autres choses », s’écrit rarement au long. On emploie plutôt son abréviation etc. Ils sont l’un et l’autre francisés et donc ne s’écrivent pas en italique, sauf lorsqu’on parle de ces termes en tant que tels.

L’abréviation etc. est toujours précédée d’une virgule et, si elle ne termine pas la phrase, elle est suivie d’une virgule. Ici encore, cela s’applique si l’on ne parle pas de l’abréviation elle-même. Etc. se termine par un seul point et non par des points de suspension, et il est inutile de la répéter une ou deux fois. Lorsqu’elle est placée en fin de phrase, son point sert aussi de point final.

Dans une énumération, l’abréviation etc. :

  • Doit être ajoutée après au moins deux éléments;
  • Ne doit pas être ajoutée en présence de par exemple, comme, tels ou tels que;
  • Ne doit pas se trouver seule sur la dernière ligne, mais doit plutôt être ajoutée sur la même ligne que le dernier élément.

Exemples fautifs :

La prochaine rencontre portera sur le transport, etc.

Certains sports d’hiver, comme le patin, le ski, etc., etc., nécessitent de la pratique.

N’oubliez pas d’apporter :

  • un lunch,
  • une tuque,
  • des mitaines,
  • etc...

Exemples corrigés :

La prochaine rencontre portera sur le transport, l’horaire, etc.

Certains sports d’hiver, comme le patin et le ski, nécessitent de la pratique.

N’oubliez pas d’apporter :

  • un lunch,
  • une tuque,
  • des mitaines, etc.

Saviez-vous que…?

Les abréviations des deux premiers mois de l’année sont janv. et févr. Pour former une abréviation en retranchant les dernières lettres d’un mot, on coupe après une consonne et avant une voyelle. Si le mot est trop court (comme c’est le cas pour mars, mai, juin et août), il n’existe pas d’abréviation. Les autres noms de mois s’abrègent ainsi : avr., juill., sept., oct., nov. et déc.