Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Single

Louise Chabot, Présidente de la CSQ

Entre nous

15 décembre 2016

Louise Chabot

Louise Chabot

Il semble que nous aurons droit à du changement en ce début d'année à Québec. Les rumeurs persistantes de discours inaugural et de remaniement ministériel font penser que Philippe Couillard souhaite redorer son image en adoptant un nouveau ton aux len demains d'élections complémentaires décevantes pour son équipe.

Rappelons-nous qu'il semblait déjà vouloir amorcer un changement avec un automne qui fut chargé en consultations. Mais la question demeure : posera-t-il des gestes qui iront dans le même sens que ses paroles?

Car, comprenons-nous bien, ce n'est pas parce qu'il entend, qu'il écoute. Nous mesurerons donc l'amplitude de sa bonne foi à la lumière des gestes qu'il posera en éducation – de la petite enfance à l'université –, de même qu'en santé et services sociaux. Dans tous les cas, il nous trouvera sur son chemin pour lui rappeler le gros bon sens.

L'austérité libérale fait encore mal. Le gouvernement doit rapidement poser des actions qui redonneront un véritable souffle à nos services publics durement touchés. N'oublions pas qu'en décembre dernier, tout juste avant les élections partielles, il s'est targué d'avoir engrangé des surplus de 1,7 milliards.

C'est scandaleux. Ces surplus n'ont-ils pas été dégagés après qu'il ait imposé des coupes irresponsables, voire outrageantes, au nom de la sacrosainte idéologie néolibérale? N'a-t-il pas fait le choix délibéré de fragiliser gravement nos services publics alors qu'il n'y avait pas péril en la demeure? D'autres choix étaient possibles et nous n'avons jamais manqué une occasion de le lui rappeler. Nous lui avons proposé plusieurs solutions aux plans fiscal, politique et économique.

En 2017, espérons qu'il aura enfin la sagesse d'opter faire les bons choix pour que notre société puisse progresser vers une plus grande justice sociale. De notre côté, nous ne baisserons par les bras. Souvenons-nous que nos luttes d'hier ont permis d'instaurer des lois plus justes, pensons à l'équité salariale. Nos luttes d'aujourd'hui et de demain permettront à coup sûr de façonner une société plus égalitaire.

Avec cette nouvelle année qui s'amorce, souhaitons-nous la fin réelle de l'austérité. Nous méritons mieux, notre société mérite mieux. Je compte sur vous pour que nous poursuivions ensemble notre grande mobilisation afin de faire bouger le gouvernement Couillard.

Louise Chabot, Présidente