Louise Chabot, Présidente de la CSQ

Entre nous

13 mars 2017

Louise Chabot

Louise Chabot

La période de changement d'allégeance dans le réseau de la santé et des services sociaux s'est terminée, le 24 février 2017, par le vote de milliers de travailleuses et travailleurs. Jamais nous n'avons vécu un maraudage d'une si grande ampleur. Jamais nous n'oublierons que cet exercice, qui nous a été imposé par le gouvernement, a mobilisé pendant des mois autant de forces vives pour rencontrer nos membres et le personnel du réseau partout au Québec.

De ce tourbillon qui nous a conduits sur le terrain de la concurrence syndicale, nous pouvons retenir une chose : la CSQ et ses syndicats ont mené une campagne honnête, respectueuse et solidaire des luttes présentes et à venir. Merci à vous, nos membres et celles et ceux que nous avons rencontrés, pour votre accueil, votre ouverture et, disons-le, votre grande patience dans ce bouleversement de vos activités professionnelles au quotidien.

Ce quotidien est, d'ailleurs, loin d'être rose dans le secteur public. Les problèmes liés à l'organisation du travail, à la précarité et à la surcharge sont grandissants – voire pathogènes – et ont envahi tous les milieux de travail. Pourtant des solutions existent. J'en veux pour preuve le forum sur l'organisation du travail, organisé par la CSQ en février 2017, où plus de 200 personnes se sont réunies et au cours duquel plusieurs pistes d'action ont été mises de l'avant.

La qualité de vie au travail, c'est essentiel, et ce, à tel point que cet élément doit être au cœur de la stratégie du gouvernement pour assurer le développement économique du Québec et la prospérité de l'ensemble de la population. C'est ce que nous lui avons rappelé, de concert avec la FTQ, la CSD et la CSN, lors du Rendez-vous national sur la main-d'œuvre, un évènement qui visait à mobiliser tous les acteurs concernés autour du défi que représente le million d'emplois à combler, au Québec, dans un avenir proche.

Mettre en place les conditions permettant de bons emplois et assurant une belle qualité de vie, voilà le but que nous devrions viser collectivement.

Solidarité!

Louise Chabot, Présidente