Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Single

Diane Courchesne, Responsable du réseau de la condition des femmes de la CSQ
Julie Rouleau, Responsable des dossiers rapports égalitaires, Secrétariat à la condition féminine

Des stéréotypes nuisibles pour nos jeunes

1 mai 2017

Réussite scolaire, choix de carrière, appréciation de l’image corporelle, attitude quant au partage des tâches à la maison, vie affective et amoureuse : voilà autant de dimensions susceptibles d’être affectées.

Et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les stéréotypes à connotation tant négative que positive – par exemple, les garçons sont fonceurs et les filles sont douces – sont néfastes. Pourquoi? En plus de nourrir l’idée de la supériorité d’un sexe sur l’autre, les stéréotypes sexuels limitent le développement des jeunes en leur attribuant des rôles, des comportements ou des caractéristiques sexués, sans égard à leur individualité.

Or les études le démontrent : lorsque les filles et les garçons sont socialisés de manière non stéréotypée, leurs comportements dépendent davantage de leur personnalité que de leur sexe1. Voilà pourquoi il est essentiel de lutter contre les stéréotypes sexuels et de promouvoir des rapports égalitaires.

Chaque petit geste compte

Comment agir efficacement auprès des jeunes? Voici quelques pistes d’action.

Petite enfance

  • Choisir des thèmes d’activités sans connotation sexuée (exemple : une semaine à la mer).
  • Éviter que l’espace soit divisé en aires de jeux selon les sexes.
  • Encourager les enfants à choisir des activités ou des jouets non associés à leur sexe.

Primaire

  • Encourager les élèves de façon égale.
  • Démontrer que le sexe d’une personne ne la limite pas dans les choix de jouets ou d’activités et amener les élèves à faire preuve d’ouverture quant aux choix des autres enfants.
  • Éviter de laisser les élèves dans le doute lorsqu’ils ne se conforment pas aux stéréotypes et corriger les enfants qui font des commentaires sur ces comportements ou s'en moquent.

Secondaire

  • Complimenter les élèves sur ce qu’ils sont et non sur leur apparence.
  • Aider les jeunes à poser un regard critique sur les normes de beauté (modèle unique de beauté, utilisation de Photoshop, faible diversité corps-ethnie-âge).
  • Enseigner le respect d’autrui et la non-tolérance envers les moqueries et les insultes sexualisées.

Une mine d'outils à découvrir!

Le site scf.gouv.qc.ca/sansstereotypes propose une foule d’informations pertinentes. De plus, le site lacsq.org/dossiers/femmes permet d’accéder à plusieurs outils développés par différents organismes, dont la capsule vidéo Qu’est-ce que la socialisation sexiste? et le documentPersévérer dans l’égalité : guide sur l’égalité filles-garçons et la persévérance scolaire.

Vidéo : Qu’est-ce que la socialisation sexiste?