Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Négociation du secteur public

La CSQ se prépare

25 mars 2019

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) prépare la prochaine ronde de négociations nationale depuis l’automne 2018. Celle-ci implique un important processus de coordination. Pensons, notamment, à notre stratégie de mobilisation et des communication. Les équipes de négociation et de communication, de même que nos instances politiques se sont déjà réunies à de nombreuses reprises. Les orientations générales de la prochaine ronde se précisent et un plan d’action sera adopté en avril 2019. Rappelons qu’à la CSQ, la négociation du secteur public touche près de 130 000 membres. Elle vise 7 fédérations et près de 150 syndicats.

Le thème choisi

Chaque négociation suppose un thème inspirant pour nourrir notre action collective. « Faut que ça change maintenant! » : voilà le thème qui nous rassemblera cette fois. Il s’agit d’un clin d’œil au slogan « Faire plus. Faire mieux. Maintenant. » utilisé par la Coalition avenir Québec (CAQ) en campagne électorale. Avec notre slogan, nous revendiquons, dès maintenant, une bonification importante des conditions de travail dans le secteur public, qui se traduira par une amélioration des services à la population. Notre thème permet aussi de nombreuses déclinaisons. Par exemple : « En éducation, faut que ça change maintenant! », « En santé, faut que ça change maintenant! » ou « La surcharge de travail, faut que ça change maintenant! »

Un nouveau gouvernement au pouvoir

Dès l’arrivée au pouvoir de la CAQ, la CSQ a invité le nouveau gouvernement à faire preuve d’une plus grande ouverture à l’égard des travailleuses et travailleurs du secteur public qui ont été particulièrement touchés par les mesures d’austérité imposées par les libéraux. À l’approche d’une nouvelle ronde de négociations, le gouvernement devra faire l’effort nécessaire pour mieux traiter ses employées et employés actuels et pour attirer la relève. C’est particulièrement la qualité des services que l’État doit rendre à la population qui est en jeu.