Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Mythe n° 1

La situation scolaire des garçons serait très préoccupante

16 mars 2012

Si tout le monde s'entend pour dire que la situation des garçons est préoccupante et que des interventions sont nécessaires pour les aider à mieux réussir (au Québec, les garçons décrochent plus que les filles, 21,5 % contre 13,6 % en 2009-2010), il est plus difficile de comprendre pourquoi certaines personnes dramatisent à outrance la situation scolaire des garçons.

Comparons la situation des garçons du Québec. Par exemple, dans l'évaluation internationale PISA2 de 2009, les garçons du Québec réussissent mieux que les filles en mathématique et en sciences. Ils enregistrent cependant une performance plus faible que les filles en lecture (voir graphique 1). Toutefois, en comparant les garçons du Québec avec ceux de 34 pays industrialisés, on observe qu'ils se classent au troisième rang en lecture, matière réputée
difficile pour eux.

Graphique 1 - Résultats au test PISA 2009 selon le sexe et la matière, en points

Au niveau canadien, les garçons québécois sont dans le peloton de tête en matière de diplomation entre 20 et 24 ans : 81 % au Québec, moyenne canadienne de 73 % juste derrière les garçons de la Saskatchewan (84 %) et ceux de l'Île-du-Prince-Édouard (82 %). Ils réussissent même mieux que les filles de l'Ontario (78 %), du Manitoba (73 %) et de l'Alberta (71 %).

Si les filles du Québec (92 %) affichaient un taux de diplomation entre 20 et 24 ans similaire aux filles de l'Ontario (70 %), du Manitoba (66 %) et de l'Alberta (74 %), il est peu probable que la question du décrochage scolaire des garçons serait soulevée avec autant de passion au Québec (voir tableau 1).

Si les garçons du Québec donnent l'impression de moins bien réussir, c'est parce que les filles du Québec ont une performance scolaire très au-dessus de la moyenne canadienne et
internationale.

Tableau 1 - Diplomation entre 20 et 24 ans au Canada selon les provinces et les sexes, 2008, en %


 2 PISA est une vaste enquête effectuée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) tous les trois ans, depuis 2000, visant à mesurer les acquis des élèves de 15 ans dans 65 pays.