Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Une francophonie solidaire

19 mars 2018

Paris, Dakar, Montréal, Bucarest, Maurice, le 20 mars 2018. - La semaine internationale de la francophonie a retenu comme thème cette année « la langue française, notre trait d’union pour agir ».

Le comité syndical francophone pour l‘éducation et la formation (CSFEF), qui regroupe des syndicats de l’éducation des pays francophones, principalement situés en Afrique, en Amérique et en Europe, se félicite que dans différents pays du monde, des événements mettent en valeur la langue française et son rôle dans le développement des connaissances pour une citoyenneté éclairée.

Pour le CSFEF, ce trait d’union passe par une éducation publique gratuite de qualité, qui soit financée principalement par les États, organisée par eux au nom des citoyennes et des citoyens. L’État ou les collectivités territoriales doivent garder ainsi la pleine souveraineté de l’éducation publique sur l’organisation scolaire, les programmes, le recrutement et la formation des enseignants et de tous les personnels d’éducation, les constructions scolaires.

Ce trait d’union passe aussi par une exigence de démocratie qui respecte et prenne en considération la parole citoyenne. Dans beaucoup de pays francophones, les droits syndicaux sont bafoués et font l’objet de luttes quotidiennes, le personnel de l’éducation n’est pas traité dignement alors qu’il travaille pour l’avenir de la jeunesse et de son pays.

Le CSFEF continue son action pour la promotion de langue française qui permet le renforcement de la solidarité entre toutes les personnes qui œuvrent dans les réseaux de l’éducation des pays francophones, en s’appuyant sur leurs syndicats.