Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Rentrée collégiale 2019 | Les cégeps méritent mieux

14 janvier 2019

Montréal, le 14 janvier 2019. – Alors qu’une nouvelle session débute dans les cégeps, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) invite le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, à ne pas oublier le réseau collégial public. « Même si les écoles du Québec méritent également mieux, les préoccupations de monsieur Roberge concernant le réseau scolaire ne doivent pas lui faire oublier qu’il est également ministre de l’Enseignement supérieur », de déclarer Lucie Piché, présidente de la FEC-CSQ. « La nomination d’un adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur en novembre dernier aurait pu être une bonne nouvelle, mais elle a été accueillie avec énormément de réserves dans le milieu, en raison des positions antérieures sur les services publics de son titulaire, monsieur Youri Chassin, ex-directeur de la recherche à l’Institut économique de Montréal. »

Le réseau collégial fait pourtant face à de nombreux problèmes limitant d’autant la diplomation des jeunes. Rappelons notamment qu’un rapport final sur le financement de l’enseignement collégial public devrait être publié très prochainement. Commandée à un comité d’experts par le précédent gouvernement, la consultation menée a permis de mettre en relief les pressions provoquées notamment par les mesures d’austérité, la baisse démographique et la diversification de la population étudiante. « Nous attendons la publication de ce rapport avec un grand intérêt alors que le gouvernement caquiste sera en pleine préparation de son premier budget. Nous revendiquons en effet un réinvestissement qui permettra enfin aux cégeps de se préoccuper à temps plein de leur développement plutôt que de leur survie et de donner au personnel enseignant les moyens d’assurer pleinement son rôle en enseignement supérieur », de déclarer madame Piché.

Une année syndicale tournée vers la prochaine négociation

« L’année qui débute sera donc l’occasion de réaffirmer notre vision du réseau collégial public auprès des représentantes et représentants du gouvernement Legault. Cette vision en est une foncièrement axée sur l’accessibilité, sur l’ensemble du territoire, à des formations qualifiantes susceptibles de permettre aux étudiantes et étudiants d’affronter notamment les défis que représente la révolution numérique. L’année 2019 marque également le début des consultations en vue du renouvellement de notre convention collective, un exercice fondamental de notre vie syndicale », souligne la présidente de la fédération. 

« À l’heure où les services publics sont toujours mis à mal par les politiques étatiques, que la possibilité même de dénoncer les déficiences de nos milieux de travail s’avère problématique, comme on l’a vu récemment, et que les salaires sont toujours en deçà des moyennes canadiennes et québécoises selon les plus récentes études, ces consultations permettront de prendre le pouls de nos membres et d’établir concrètement leurs attentes pour la prochaine négociation », de conclure Lucie Piché.

Pour en savoir plus

  • Nos positions sur le financement du réseau collégial public

Assurer la stabilité et la qualité de l’enseignement collégial partout au Québec, FEC-CSQ, février 2018.

Réinvestir et rééquilibrer afin d’assurer la stabilité et la qualité de la formation collégiale partout au Québec, CSQ, décembre 2017.

  • Communiqué de la rentrée, Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

La CSQ en 2019 : « Il faut éliminer les causes qui menacent la santé du personnel du secteur public »