Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Réaction de la CSQ au budget fédéral | Positif malgré certaines déceptions

27 février 2018

Montréal, le 27 février 2018. – La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) réagit positivement au troisième budget déposé par le ministre des Finances, Bill Morneau.

Des mesures pour l’égalité hommes-femmes

La présidente, Louise Chabot, se réjouit de la place accordée à l’égalité hommes-femmes avec la mise en place de plusieurs mesures intéressantes telles que la création d’un ministère dédié, un programme d’équité salariale pour les entreprises de juridiction fédérale, la bonification des congés parentaux prévus à l’assurance-emploi ainsi qu’une analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) qui compare l’effet différencié pour les femmes et les hommes des mesures budgétaires annoncées.

« À quelques jours du 8 mars, il est encourageant de voir le gouvernement fédéral agir en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. En plus d’adopter des mesures concrètes, Ottawa envoie un message porteur à l’ensemble de la société. Je me réjouis de voir le gouvernement fédéral s’inspirer des grandes mesures progressistes déjà implantées au Québec », soutient Louise Chabot.

Une bonne nouvelle pour la recherche

Autre élément fort bien accueilli par la Centrale : les investissements dans le secteur de la recherche et de l’innovation. La hausse du budget des organismes subventionnaires de 25 % sur trois ans constitue un effort significatif d’autant plus louable qu’il vise particulièrement la recherche fondamentale, secteur trop souvent négligé au cours des dernières années. « C’est un changement de philosophie majeur avec le gouvernement conservateur précédent, qui a fait reculer la place accordée à la recherche, la science et les personnes qui y travaillent. Pourtant, l’avenir d’une société dépend grandement du développement de la recherche ainsi que de la reconnaissance des chercheurs et professionnels de recherche », souligne la leader syndicale.

Des déceptions

Outre ces bonnes nouvelles, la CSQ note cependant quelques éléments décevants : la timidité de l’aide accordée aux médias, le refus d’assurer une équité fiscale dans le secteur du commerce numérique. C’est également le cas des efforts concernant la lutte contre le recours aux paradis fiscaux. « Considérant l’ampleur du phénomène et les milliards qui nous échappent, le budget 2018 annonce bien peu de choses à ce sujet. Le gouvernement rate ici une occasion de démontrer à la population son intention d’agir plus fermement dans ce dossier. Il est certain que la mobilisation citoyenne se poursuivra », soutient la présidente de la CSQ.

Enfin, Louise Chabot est très déçue de voir ce qui est advenu du projet de réforme fiscale du ministre Morneau. « Cette réforme avait suscité beaucoup d’espoir pour rétablir l’équité fiscale au pays. Malheureusement, il semble que l’éléphant ait accouché d’une souris, puisque le résultat final n’est plus que l’ombre du projet initial », conclut la présidente de la CSQ.