Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Projet de loi n° 5 sur les maternelles 4 ans : en faire moins, mais en prendre soin | La CSQ formule huit recommandations

29 mai 2019

Montréal, le 30 mai 2019. – Entendue aujourd’hui dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques de la Commission de la culture et de l’éducation portant sur le projet de loi n° 5, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a déposé un mémoire contenant huit recommandations visant à renforcer l’accessibilité, la continuité et la qualité des services existants, en misant sur les bonnes priorités plutôt que d’instaurer la maternelle 4 ans « mur à mur ».

Le développement des enfants, notamment pour leur donner toutes les chances de réussir leur parcours scolaire, est une préoccupation majeure pour la CSQ qui réunit les acteurs clés qui contribuent au développement des tout-petits tout au long de leur parcours. Ces personnes entièrement dévouées aux enfants connaissent parfaitement les enjeux, les écueils et les problèmes rencontrés tant dans le secteur de la petite enfance que dans le secteur scolaire.

« Nous partageons l’idée du gouvernement d’agir tôt auprès des enfants et d’améliorer les services éducatifs qui leur sont offerts pour atteindre ce but. Nous croyons qu’il est primordial de se soucier du développement des tout-petits pour leur donner toutes les chances de réussir leur parcours scolaire. Nous avons cette chance, au Québec, d’avoir une diversité de services complémentaires destinés aux enfants de 4 ans qui répondent bien à leurs besoins et à ceux de leur famille. Il nous apparaît donc nettement plus judicieux d’utiliser les fonds disponibles pour renforcer l’accessibilité, la continuité et la qualité des services existants, en misant sur les bonnes priorités plutôt que d’instaurer la maternelle 4 ans “mur à mur”. D’autres actions nous apparaissent beaucoup plus porteuses et c’est le message que nous souhaitons lancer au gouvernement aujourd’hui », a rappelé Sonia Ethier, présidente de la CSQ.

De manière à permettre au gouvernement de cibler les bonnes priorités, la CSQ formule 8 recommandations déclinées sous 23 mesures qu’elle adresse tant au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, au ministère de la Famille, qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Pour consulter le mémoire de la CSQ.

Rappelons que la CSQ représente le personnel enseignant à l’éducation préscolaire (FSE-CSQ), les intervenantes en petite enfance en milieu familial ou en centres de la petite enfance (FIPEQ-CSQ), le personnel professionnel du réseau scolaire (FPPE-CSQ) et le personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ).