Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Personnel professionnel des collèges | La FPPC-CSQ se prépare activement pour la prochaine négociation

3 mai 2019

Montréal, le 3 mai 2019. – « Les professionnelles et professionnels de cégeps ont plusieurs insatisfactions quant à leurs conditions de travail actuelles et la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) entend bien profiter de la prochaine ronde de négociations dans le secteur public pour déposer une série de revendications qu’elle défendra avec détermination dans l’intérêt de ses membres. »

La présidente, Suzanne Tousignant, précise qu’elle effectue d’ailleurs actuellement une importante tournée à travers le Québec pour rencontrer l’ensemble des syndicats membres de la FPPC-CSQ afin de valider les demandes qui seront déposées à la table de négociation et de préparer la mobilisation.

« La tournée s’est enclenchée au début du mois d’avril et se poursuivra au cours des prochaines semaines. Dans chaque région, nous discutons et validons avec les membres le cahier de revendications qui sera soumis au Comité patronal de négociation des collèges (CPNC). Partout à travers le Québec, je constate une volonté réelle des professionnelles et professionnels des collèges d’obtenir un redressement significatif touchant à la fois leurs salaires et leurs conditions de travail », mentionne Suzanne Tousignant.

Des revendications incontournables

Cette dernière ajoute que les questions monétaires et la réévaluation des emplois seront au cœur de la prochaine négociation.

« Nous avons des demandes précises touchant les salaires, mais également l’ajout de diverses primes et le remboursement de cotisations à des ordres professionnels. Quant aux emplois, les récriminations sont nombreuses alors que plusieurs de nos membres subissent des préjudices à la suite de l’application de la nouvelle structure salariale. La prochaine négociation sera l’occasion de mettre les problèmes sur la table et de revendiquer auprès du CPNC des solutions concrètes qui vont rendre justice au personnel professionnel », déclare la présidente de la FPPC-CSQ.