Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

L’aut’journal et Pierre Dubuc, récipiendaires du prix Mérite CSQ 2018

26 juin 2018

Québec, le 26 juin 2018. – À l’occasion de son 42e congrès, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a décerné aujourd’hui son prix Mérite 2018 à l’aut’journal, publication indépendante, indépendantiste et progressiste, et à son directeur fondateur et rédacteur en chef, Pierre Dubuc.

Une voix importante

La présidente de la CSQ, Louise Chabot, souligne d’entrée de jeu qu’à travers la publication de l’aut’journal, Pierre Dubuc a donné une voix importante aux organisations syndicales et aux organismes communautaires.

Louise Chabot rappelle que l’aut’journal est, depuis 34 ans, un phare dans l’univers de la presse écrite au Québec. « Ce journal est un phénomène unique qui, durant plus de trois décennies, a donné écho à une voix progressiste essentielle pour faire contrepoids à un discours public plus conservateur. L’aut’journal a le mérite de dépasser le simple commentaire pour également partager des idées et défendre une vision d’une société plus juste et plus égalitaire. En ce sens, il fait œuvre d’éducation sociale auprès de son lectorat. »

À l’image de son fondateur

L’aut’journal est à l’image de son fondateur, Pierre Dubuc, dont l’engagement pour une plus grande justice sociale fut indéniable, tout au long de son parcours.

« Réussir à publier, durant 34 ans, un journal indépendant de gauche, financé exclusivement par les cotisations de ses lectrices et lecteurs, par des syndicats et des organisations non gouvernementales, tient pratiquement du miracle. Cela en dit long sur la détermination et le courage qu’a démontrés Pierre Dubuc au cours de toutes ces années. Toutes celles et tous ceux à qui il a donné et donne toujours une voix lui en sont reconnaissants », ajoute Louise Chabot.

Originaire d’un milieu ouvrier, il s’est d’abord illustré en créant l’Association pour la défense des droits sociaux du Montréal métropolitain (ADDS), puis en mettant sur pied le Laboratoire d'études socio-économiques de l'UQAM, en collaboration avec Léo-Paul Lauzon, en 1996. Rédacteur en chef du journal du Syndicat de Champlain durant 24 ans, il a toujours été un grand défenseur du progrès social.

Pierre Dubuc a également été de plusieurs combats sociaux et de luttes politiques pour la cause de l’indépendance du Québec. Il a cofondé, en 2004, le SPQ Libre, Syndicalistes et progressistes pour un Québec libre, un club politique de gauche au sein du Parti Québécois.

Une contribution remarquable

Rappelons que le prix Mérite CSQ est décerné, depuis 1997, à une personne qui a apporté une contribution marquante à la Centrale des syndicats du Québec.

« C’est un grand honneur pour la CSQ de rendre hommage à un militant et à son journal qui n’ont jamais renié leurs convictions et leurs valeurs. L’engagement social de Pierre Dubuc est sans faille et il a toujours fait passer les nombreuses causes qu’il a défendues avant ses propres intérêts. Par ses actions et les initiatives qu’il a portées, il est un modèle de solidarité sociale comme on en voit peu », conclut Louise Chabot.