Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Journées de réflexion sur la formation professionnelle | La CSQ présente pour faire connaître ses propositions

5 février 2018

Montréal, le 5 février 2018. – La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) participera aux Journées de réflexion sur la formation professionnelle qui auront lieu lundi et mardi au Centre des congrès de Québec.

La présidente, Louise Chabot, rappelle que la formation professionnelle est une priorité pour la CSQ et ses fédérations du réseau scolaire.

« Pour la CSQ, il est essentiel de valoriser et de positionner la formation professionnelle. C’est en ayant cet objectif en tête qu’on doit aborder ces journées de réflexion, car la formation professionnelle doit être véritablement reconnue comme une formation qualifiante et transférable. Cette reconnaissance passe, entre autres, par la valorisation du personnel qui y travaille chaque jour et l’amélioration des conditions d’exercice », soutient Louise Chabot.

La Centrale et ses fédérations feront valoir cinq revendications majeures durant les Journées de réflexion :

1 - Assurer l’accessibilité de la formation professionnelle à temps partiel

  • Il faut offrir aux jeunes et aux adultes qui le désirent la formation professionnelle à temps partiel, afin de pouvoir concilier le travail, la famille et les études.

 2 - Mettre en place un comité de concertation des partenaires pour les stages accrus en milieu de travail

  • Le ministère recherche un modèle de formation qui s’apparente au modèle dual allemand. Il faut donc prévoir un comité national de concertation pour assurer le suivi des projets en cours.

 3 - Proposer une offre de formation régionale diversifiée

  • L’objectif est d’offrir le maximum de possibilités aux jeunes, afin qu’ils fassent le choix de demeurer dans leur région.

 4 - Offrir des services complémentaires

  • De façon à répondre notamment aux élèves ayant des besoins particuliers au sein de la formation professionnelle.

 5 - Financer la mise à niveau

  • Il faut rendre disponibles des ressources pour offrir une mise à niveau pour les élèves qui ne maîtrisent plus les compétences préalables à leur programme.

La présidente, Louise Chabot, ainsi que les représentants des fédérations, Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), Pierre Provençal, vice-président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), ainsi que Sophie Massé, vice-présidente de la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ), seront sur place pour participer à l’événement.