Coopération

Atelier de foramtion en éducation au développement durable au Niger

L'action syndicale internationale de la CSQ s'enracine, bien sûr, par les divers gestes de solidarité (manifestations, dons, pétitions, lettres d'appui, etc.) qu'elle pose avec ses affiliés pour soutenir diverses causes, personnes et organisations amies à l'étranger, mais aussi par des projets de coopération réalisés en partenariat avec ses collègues du Sud et par une sensibilisation accrue de ses membres aux questions de solidarité internationale.

La Centrale finance ses différents projets de coopération internationale avec ses fonds propres ainsi que ceux de bailleurs de fonds tel le ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (MRIFCE) L'idée ou l'objectif visant à construire la plus large solidarité possible entre les forces syndicales et démocratiques du monde fait partie du mandat de la CSQ depuis fort longtemps. Cette préoccupation s'est naturellement traduite par l'engagement de la Centrale dans le domaine de la coopération internationale qui remonte au début des années 1980. Mais ce n'est que vers le milieu de cette décennie que la Centrale a aménagé ses diverses interventions internationales en un ensemble plus cohérent. Assez rapidement, ses deux grands axes d'intervention retenus par le Congrès de 1982 – à savoir la Francophonie et l'Amérique latine – se sont précisés et sont devenus les canaux privilégiés des activités de coopération. Parallèlement, on a également assisté au déploiement et au renforcement de liens internationaux bilatéraux avec de nombreux partenaires syndicaux étrangers.

Création du CSFEF

Inauguration du Centre de formation et de ressources du CSFEF

Par ailleurs, l'initiative de la CSQ d'organiser, en 1987, la première rencontre des organisations syndicales de l'éducation des pays ayant le français en partage, a mené à la création du Comité syndical francophone de l'éducation et de la formation (CSFEF). Ce dernier est vite devenu un lieu de solidarité et ses réunions, des moments forts dans la planification de certains projets de coopération. Rappelons aussi qu'en s'affiliant à l'Internationale de l'éducation (IE) en 1995, notre organisation a pu multiplier ses collaborations avec d'autres partenaires du Nord en vue de renforcer mutuellement ses interventions dans le champ de la coopération et de les inscrire dans un effort d'ensemble concerté et soutenu.

La CSQ, une des organisations fondatrices du Centre international de solidarité ouvrière (CISO), siège à son conseil d'administration. L'objectif premier de ce centre est de sensibiliser les syndiquées et les syndiqués à la solidarité internationale. Son programme de sensibilisation, établi autour des enjeux de l'intégration économique continentale, se situe en complémentarité avec le programme de formation syndicale de la Centrale. Cette dernière a travaillé avec le CISO à l'élaboration et à la conception de ce programme et elle utilise les outils de formation produits par le CISO. La Centrale a aussi apporté sa contribution aux tournées d'information qu'a organisées le CISO à travers le Québec. De plus, des militantes et des militants de la Centrale ont participé à différents stages organisés par le CISO au Mexique et en Colombie.

Depuis quelques années, la CSQ a par ailleurs développé une collaboration étroite avec le Centre d'étude et de de coopération internationale (CECI) avec lequel elle travaille au renforcement des capacités de son partenaire haïtien, la Confédération nationale des éducatrices et des éducateurs d'Haïti (CNEH).


Site d'intérêt :