Environnement et développement durable

Ce que les partis proposent

  Parti libéral du Québec Parti québécois Coalition avenir Québec Québec solidaire
Exploitation des hydrocarbures
  • Permettre l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures par fracturation au Québec, sauf dans la vallée du Saint-Laurent.
  • Aucun nouveau projet d’hydrocarbures ne sera autorisé et les permis d’exploration et d’exploitation seront graduellement retirés.
  • Un BAPE générique sur la filière des hydrocarbures en Gaspésie sera lancé.
  • La Loi sur les hydrocarbures et ses règlements afférents seront abrogés.
  • La CDPQ devra adopter un plan de désinvestissement graduel des énergies fossiles.
  • Pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures, notamment dans le golfe du Saint-Laurent et sur l’Île d’Anticosti.
  • Pour l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique, sauf dans la vallée du Saint-Laurent et les lieux densément peuplés, et lorsqu’il n’y a pas d’acceptabilité sociale.
  • Veut interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures.
  • Veut interdire toute forme de forage incluant la fracturation hydraulique.
  • Refuse le transport du pétrole des sables bitumineux sur le territoire du Québec.
  • Veut élargir les pouvoirs municipaux en matière de protection des sources d’eau potable et d’aménagement du territoire.
Lutte aux gaz à effet de serre et aux changements climatiques
  • Plan d’action vers une transition énergétique.
  • Faire du premier budget d’un gouvernement du PQ celui du virage vert.
  • Adopter une loi-cadre sur le respect de nos engagements climatiques.
  • Confier au premier ministre le titre de responsable du développement durable et créer un ministère du Climat, de l’Environnement et de l’Énergie.
  • Adopter une stratégie de transformation industrielle vers l’économie verte.
  • Appliquer les normes sur les émissions des véhicules les plus sévères en Amérique du Nord d'ici 2025.
  • Souscrit aux grands objectifs de réduction des gaz à effet de serre adoptés par la communauté internationale.
  • Augmenter les exportations d’électricité.
  • Plan de transition écologique :
  • Réduire les GES d’au moins 45 % d’ici 2030.
  • Création d'une filière du lithium pour devenir un leader de création de batteries.
  • Création de 300 000 « emplois verts ».
  • Garantie minimale de dix ans sur les marchandises.
  • Ministère responsable de la transition écologique.
Mobilité et transport en commun
  • Gratuité du transport en commun pour les étudiantes et étudiants et pour les personnes de 65 ans et plus.
  • Le Grand Déblocage dans la région de Montréal :
    • De nouveaux réseaux totalisant 200 kilomètres (tramways, voies réservées, ligne bleue du métro, SRB Pie-IX);
    • La renaissance des trains de banlieue et des voies réservées pour le transport collectif sur les autoroutes (13, 15, 19, 20, 30, etc.);
    • Incitatifs et crédits d’impôt pour le covoiturage.
  • Soutenir le tramway de Québec.
  • Étudier les conclusions du bureau de projet concernant le troisième lien entre Québec et Lévis.
  • Réduire le cout du transport aérien régional.
  • Réduire les tarifs du transport en commun de 60 % en dehors des heures de pointe, pour tout le monde.
  • Plan de décongestion dans la région de Montréal :
    • Le REM et son prolongement à Laval et sur la Rive-Sud;
    • Ligne bleue du métro et voies réservées, tramway pour l’est de Montréal, SRB Pie-IX.
  • Prolongement des autoroutes 19 et 13 et élargissement de l’autoroute 30.
  • Appui inconditionnel à un troisième lien entre Québec et la Rive-Sud.
  • Moderniser le boulevard Notre-Dame en y construisant un tramway.
  • Engagement à réduire de 50 % tous les tarifs de transport en commun urbain partout au Québec;
  • Investissement de 7,6 G$ supplémentaires dans les transports collectifs.
  • Investir 25 G$ d'ici 2030 dans la mobilité à Montréal, notamment en ajoutant 38 nouvelles stations au métro.
  • Créer une Agence de transport interurbain pour mettre sur pied un réseau de transport public par autobus doté d'un capital de 2 G$.
Électrification des transports
  • Cible de 100 000 autos électriques au Québec en 2020 et de 1 million en 2030.
  • 1 600 bornes de recharge rapide d’ici 2028.
  • Offrir 1 000 $ de plus pour l’achat d’un véhicule électrique, et 200 $ supplémentaires pour l’achat d’une borne à domicile.
  • Électrifier 100 % des autobus scolaires d’ici 2030.
  • Installer 2 000 bornes de recharge rapide d’ici 2020.
  • 50 % des véhicules légers vendus au Québec en 2030 devront être rechargeables (PHEV ou EV).
  • Viser l’objectif voulant que 100 % des véhicules légers vendus au Québec en 2035 devront être rechargeables (PHEV ou EV).
 
  • Retirer progressivement des routes les véhicules à combustion interne :
    • Interdire, dès 2030, la vente de véhicules qui ne soient pas électriques ou hybrides.
  • Instaurer un système de bonus-malus pour encourager l’achat de véhicules électriques.
  • Faire en sorte que, d’ici 2050, seuls les véhicules électriques circulent au Québec.
Autres
  • Interdire les pailles en plastique et améliorer le recyclage du plastique.
  • Adopter une loi affirmant la primauté de la compétence du Québec en matière d’environnement.
  • S’engager à ce que chaque décision du Conseil des ministres tienne compte de son impact sur l'environnement.
  • Créer un Fonds de restauration du patrimoine environnemental. 
  • Démocratiser l’accès à la faune en diminuant le prix des permis de chasse et de pêche.
  • Corvée nationale pour assainir les berges du fleuve, particulièrement dans la région de Montréal.
  • Modernisation des exigences du Code national du bâtiment.
  • Réduire le cout des permis de chasse et de pêche.
  • Protéger 10 % des milieux marins du Québec d’ici 2020.
  • Utiliser les versements détournés du Fonds des générations afin de financer le développement d’infrastructures vertes.
  • Créer un Compte d’épargne libre d’impôt Habitation durable (CELI HD) qui viendrait remplacer l’actuel programme de CELI fédéral.

Document pertinent