Développement économique et régional

Ce que les partis proposent

  Parti libéral du Québec Parti québécois Coalition avenir Québec Québec solidaire
Innovation  
  • Adopter une politique nationale de la recherche et de l’innovation :
    • Porter à 3 % du PIB les investissements québécois en recherche et en développement.

  • Créer des zones d’innovation.
  • Favoriser la collaboration entre universités et entreprises sur le plan de la recherche et de l’innovation.
 
PME  
  • Réduire le fardeau règlementaire des PME.
  • Instaurer un allègement règlementaire précis pour les 5 premières années d’existence d’une entreprise et donner le droit à l’erreur.
  • Faciliter le rachat d’une entreprise par le personnel.
  • Revoir les règles fiscales qui font obstacle à la transmission des entreprises d’une génération à l’autre.
  • Soutenir la commercialisation et l’exportation destinées aux PME œuvrant dans les secteurs de la deuxième et de la troisième transformation.
   
Régions
  • Transférer un point de TVQ aux municipalités.
  • Nommer un ministre des Régions et de la Vitalité du territoire.
  • Décentraliser les processus décisionnels de certains ministères et organismes en transférant les équipes concernées dans les régions (ex. la région de l’Abitibi-Témiscamingue accueillera les employés du secteur des mines et la direction du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles).
  • Rendre Internet haute vitesse accessible partout au Québec.
  • Rendre Internet haute vitesse accessible partout au Québec très rapidement dans le mandat.
  • Améliorer le crédit d’impôt remboursable pour les jeunes qui s’installent en région.
  • Faire de la couverture cellulaire en région une priorité.
  • Imposer un prix plancher pour les billets d’avion pour les vols régionaux.
  • Politique de souveraineté alimentaire.
  • Élaborer, avec les régions, une loi-cadre sur la décentralisation et la régionalisation.
  • Laisser chaque région choisir son modèle de concertation régionale et lui donner une réelle autonomie dans le contrôle des sommes dévolues au développement économique.
  • Décentralisation : plus de pouvoir et d’autonomie aux régions.
  • Couverture Internet haute vitesse et cellulaire de qualité partout.
  • Réduire la taxe foncière agricole au niveau de celle de l’Ontario.
  • Promouvoir la transformation agricole et l’achat d’aliments locaux.
  • Faciliter le transfert des terres agricoles à des intérêts québécois.
  • Rétablir des conseils régionaux de développement (CRD).
  • Politique de souveraineté alimentaire.
  • Modifier la loi pour favoriser le pluralisme agricole.
Autres
  • Entend étudier les options d’une privatisation de la SAQ.
  • Imposer une limite d'achat de 100 hectares de terres agricoles par année aux fonds d'investissement pour lutter contre l'accaparement des terres.
  • Soutenir l'agriculture locale en obligeant, notamment, les institutions québécoises à servir des menus constitués à 50 % d'aliments québécois.
  • Renforcer la mission et le mandat de la CDPQ pour le développement économique du Québec et de ses régions.
  • Lancer le Fonds des Québécois, qui permettra à toute la population québécoise d’investir directement dans les actifs québécois de la CDPQ.
  • Lancer une nouvelle certification pour les produits locaux. Son nom : « Fabriqué au Québec ».
  • Favorable à la fin du monopole de la SAQ de la vente au détail de l’alcool.
  • Miser sur l’industrie maritime.
  • Revoir la mission d’Investissement Québec.
  • Investir 12 M$ sur quatre ans dans un plan d'achat local qui comprendrait une « cible minimale d'approvisionnement en produits locaux » pour les institutions publiques du Québec.
  • Investir 2,6 G$ dans le développement de l'est de Montréal :
    • Décontaminer des terrains pour développer une « zone d'innovation »;
    • Moderniser le boulevard Notre-Dame (tramway).

  • Revoir le rôle de la CDPQ pour soutenir un développement économique fondé sur des valeurs sociales et environnementales et sur la création d’emplois.
  • Créer une banque publique qui fournira des services aux institutions publiques, aux ménages et aux entreprises.

Document pertinent