J'aime
Tweeter
+1

La CSQ défend le droit à la santé pour toutes et tous, organise la riposte et mobilise la population pour la sauvegarde des services publics!

Elle réclame un meilleur financement public des services en santé et services sociaux et lutte activement contre leur privatisation.

Elle revendique des conditions de travail et d'exercice décentes pour le personnel de la santé et une organisation du travail qui leur permettent d'assurer l'accès à des soins et des services de qualité.

Elle dénonce la nouvelle gestion publique et toute stratégie patronale axées sur l'isolement, la compétition pour les emplois disponibles et la performance individuelle réalisées au détriment des collectifs de travail et de la collaboration multidisciplinaire.

Elle agit pour plus de démocratie et une meilleure gouvernance du système de santé. La CSQ dénonce activement les reculs démocratiques actuels, tels que l'abolition du poste de Commissaire à la santé et au bien-être, les difficultés d'accès à l'information pourtant publique, le manque de transparence, les conflits d'intérêts, l'abolition des divers leviers de consultation et l'absence de réels débats publics.

Elle défend activement les besoins des régions en dénonçant la concentration des ressources et des services dans les grands centres au détriment de l'accès aux soins et de la sécurité des populations des régions.

Elle défend les enjeux de santé sur la place publique par sa présence active dans les grands médias d'information, dont les médias sociaux, dans les grands forums citoyens, sur les coalitions nationales et auprès des coordinations régionales. Contrairement à la CSN et à la FIQ, elle est membre de la Coalition Solidarité Santé et y joue un rôle très actif.

La CSQ est une puissance nationale qui interpelle et implique ses 200 000 membres sur les enjeux de santé ! Elle a un réel impact en santé parce qu'elle est proche et à l'écoute de ses membres, et leur donne les ressources et le soutien nécessaires pour assurer un syndicalisme d'action et de proximité.

 

Choisir la CSQ, la véritable force syndicale !

La CSQ c'est quoi ?

  • La force de 200 000 membres du secteur public;
  • Une action axée sur la défense des conditions de vie et de travail de ses membres;
  • Plus d’argent et plus de services pour nos syndicats locaux;
  • Une structure accessible et légère;
  • Des rapports d’égal à égal avec nos syndicats;
  • Une présence à la table centrale de négociation;
  • Un service direct sur l’ensemble du territoire;

Refusons l’austérité en santé !

La CSQ dénonce l’effet des compressions budgétaires qui s’élèvent à plus d’un milliard de dollars dans le secteur de la santé et des services sociaux depuis 2014. Elle propose de multiples alternatives politiques, fiscales et économiques afin de rehausser le financement des services publics et de maintenir, voire améliorer l’offre de services pour l’ensemble de la population québécoise.

La santé n'a pas de prix !

La CSQ refuse la mise en péril du modèle de santé québécois. Elle dénonce la volonté du gouvernement de réduire la taille de l'État et de privatiser des pans complets de son système de santé. Elle réclame le maintien de la couverture publique des soins de santé et des services sociaux et le respect du droit à la santé pour toutes et tous. Elle exige notamment l'abolition des frais qui compromettent l'accès aux soins médicalement nécessaires.

La mise en péril du système public de santé

La facturation de frais reliés aux services médicaux assurés par l'État est interdite par la Loi canadienne sur la santé. Or, entre 100 et 200 millions de dollars sont réclamés annuellement aux patientes et patients québécois pour avoir accès à des soins médicaux. Une situation illégale qui met en péril le principe d'accessibilité de notre système public de santé.

La mise en péril du système public de santé

La CSQ revendique une assurance médicaments 100 % publique depuis plusieurs années. La mise en place d'un régime entièrement public nous permettrait de récupérer de un à trois milliards de dollars pour mieux financer l'ensemble de nos services publics, notamment nos services sociaux et de santé.

C’est malade comme réforme ! L’heure est à la riposte !

  • pour dénoncer les effets des différents volets de la réforme Barrette sur les conditions de travail du personnel et le système public de santé et de services sociaux;
  • pour sensibiliser l'opinion publique;
  • pour soutenir ses fédérations en santé et leurs membres dans leurs actions politiques.

À l'automne 2014, elle lance une importante campagne visant à contrer cette réforme dévastatrice

Votre syndicat a de l’impact ici !

À titre de puissance nationale enracinée dans les milieux, la CSQ soutient activement ses membres dans leurs travaux et luttes politiques : production d'outils, formations aux membres, action politique et médiatique, mobilisations syndicales et citoyennes...

Prévenir et guérir !

La CSQ développe une expertise et soutient les actions des syndicats pour l'amélioration des conditions d'exercice du travail de leurs membres (Équipe SST, outils, formations).

À la défense des droits et de la démocratie !

La CSQ dénonce les reculs démocratiques et le manque de transparence du gouvernement. Elle réclame un débat public sur la réforme du réseau de la santé et des services sociaux. La CSQ :

  • défend activement les besoins et les réalités particulières des régions;
  • dénonce la concentration des ressources et des services dans les grands centres au détriment de l'accès aux soins et de la sécurité de la population;
  • revendique le maintien de structures indépendantes pour évaluer l'organisation, le fonctionnement et l'efficience du système de santé (ex : Commissaire à la santé et au bien-être);
  • exige le respect du droit à l'information.

 

Un acteur politique incontournable sur la place publique !

La CSQ participe à la majorité des consultations politiques. Elle est très active dans les grands médias d’information, les médias sociaux, les forums citoyens, les coalitions nationales et auprès de diverses tables et coordinations régionales. Ses outils de communication sont multiples :