J'aime
Tweeter
+1

CE DOCUMENT EST LARGEMENT INSPIRÉ DES ANALYSES DE LA CONJONCTURE POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE DÉPOSÉES LORS DES CONSEILS GÉNÉRAUX DE LA CSQ.

21 mars 2014

4 septembre 2012 - Après neuf années de Gouvernement Libéral, le Parti Québécois (PQ) est porté au pouvoir, mais c'est une victoire fragile. Ayant fait élire 54 députées et députés avec 32 % du vote, Pauline Marois dirige un gouvernement minoritaire. Pour la première fois de l'histoire du Québec, une femme devient première ministre.

21 mars 2014

Le bilan du gouvernement Marois en éducation primaire et secondaire est en demi-teintes. Certaines mesures répondent aux demandes maintes fois répétées du personnel de l'éducation membres de la CSQ, comme le renforcement de l'enseignement de l'histoire au secondaire dans une perspective nationale.

21 mars 2014

Le gouvernement Marois a pris le pouvoir sur les cendres du conflit étudiant qui a marqué l'année 2012. Les suites du printemps étudiant ont pris beaucoup de place dès le début du mandat péquiste. De fait, rapidement après son élection, le gouvernement annule la hausse des droits de scolarité de 82 % sur sept ans décrétée par les libéraux et lance une démarche de consultation qui culminera par un sommet sur l'enseignement supérieur.

21 mars 2014

En 2012, le PQ avait pour slogan « Un enfant, une place ». Le gouvernement Marois a pris l'engagement « D'assurer une place pour chaque enfant qui doit être accueilli dans un centre de la petite enfance » d'ici 2016. Le Québec compterait alors 250 000 places pour répondre aux besoins des familles.

21 mars 2014

Dès son arrivée, le gouvernement Marois annonce de multiples réformes et politiques, et indique sa volonté d'alléger les structures du Réseau de la Santé et des services sociaux au profit des services directs à la population. Pour réaliser son programme, il se dit chanceux de pouvoir s'apputer sur une « fonction publique forte et dévouée à l'intérêt public ».

21 mars 2014

Sur le plan des droits du travail, le PQ n’avait fait que trois promesses. La première visait à « moderniser les dispositions relatives aux briseurs de grève et modifier le Code du travail pour interdire le recours aux services et produits du travail provenant de l’extérieur de l’établissement en grève ou en lock-out ». La deuxième consistait à « adopter une loi afin de protéger les régimes de retraite des travailleurs et des travailleuses en s’assurant que les contributions des employeurs soient insaisissables lors d’une vente, d’une restructuration ou d’une faillite ». La troisième s’intéressait à « protéger les travailleuses et les travailleurs qui sont embauchés par des agences de placement temporaire ».

21 mars 2014

Les annonces de réformes de la fiscalité des plus riches ont constitué le premier grand geste politique du gouvernement Marois et elles ont teinté leur règne de 18 mois : des annonces audacieuses et progressistes qui, sous le poids de la contestation patronale, accouchent d'amendements modestes.

21 mars 2014

Si l'économie québécoise avait relativement bien résisté au début de la crise économique (2008-2010), la situation s'est détériorée à partir de 2010 avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) passant de 2,7 % en 2010 à 0,9 % en 2012. C'est dans ce contexte que le PQ prend le pouvoir en août 2012. Les défis sont énormes pour relancer l'économie québécoise.

21 mars 2014

Les questions d’éthique et de corruption ont été au coeur de la dernière campagne électorale, à l’été 2012. Ce ne fut donc pas surprenant que les deux premiers projets de loi présentés par le gouvernement touchent l’intégrité en matière de contrats publics gouvernementaux et municipaux et la limite des contributions par électrice ou électeur. Ces deux promesses du Parti québécois ont été réalisées.

21 mars 2014

L'énergie et l'exploitation des ressources naturelles ont été au coeur du bilan environnemental du gouvernement Marois dès les premiers jours avec la fermeture de Gentilly-2 et l'annulation du prêt à la mine Asbestos.

21 mars 2014

La Ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane De Courcy, a présenté en 2012 un projet de loi modifiant la Charte de la langue française et la Charte des droits et libertés de la personne. À titre de membre de partenaires pour un Québec français nous espérons que le projet de loi introduise des mesures pour renforcer la force d'attraction du français comme langue commune.

21 mars 2014

Le programme du PQ affirmait sans ambages l’égalité entre les femmes et les hommes et ce parti s’engageait à défendre cette valeur fondamentale.

21 mars 2014

Le gouvernement Marois a réalisé quatre de ses promesses sur le plan de la solidarité sociale. Il a élargi l'admissibilité aux services juridiques gratuits aux personnes travaillant à temps plein au salaire minimum. Il a revu les régimes d'aide et d'indemnisation des victimes d'actes criminels pour mieux soutenir ces dernières ainsi que leur famille. Il a financé la construction de logements sociaux chez les communautés autochtones et inuites, particulièrement au Nunavik. Enfin, il a poursuivi la rénovation du parc immobilier existant et il a accordé une enveloppe budgétaire de 231 millions de dollars pour la construction de 3 000 logements abordables.

21 mars 2014

Le gouvernement Marois a déposé le 4 février 2014 un Livre blanc sur la politique québécoise de la jeunesse. Le dépôt du Livre blanc a fait suite à une vaste consultation - Destination 2030 - qui se voulait un lieu privilégié pour contribuer à la réflexion et interagir avec les citoyennes et citoyens interpellés par les enjeux jeunesse.

Documents et liens pertinents