J'aime
Tweeter
+1

Le gouvernement Couillard se conduit en despote. À peine élu, il se prend déjà pour le roi du Québec. Il a oublié qu'on est en démocratie.

Pour la deuxième fois en trois mois, il veut imposer un bâillon à tous les élus. La démocratie ne va pas assez vite à son goût. Le bâillon est un symptôme d'un mal plus profond : son incapacité à gouverner le Québec. Incapable de rallier la population à ses réformes, il préfère les imposer.

Après tout, lui seul sait ce qui est bon pour le petit peuple.

LE PROJET DE LOI NO28 RATISSE LARGE

LES ENFANTS, NOTRE RICHESSE, PAS CELLE DU PRIVÉ !

Nos enfants ne doivent pas être une source de profits pour l'entreprise privée. Le réseau public est centré sur les besoins des petits,pas sur les marges bénéficiaires. Le projet de loi accélère la privatisation des services de garde éducatifs, ampute la qualité des services, taxe davantage les familles, pénalise les femmes et fragilise le marché du travail !
Tout ça pour zéro économie.

CARTE D'ASSURANCE MALADIE, PAS CARTE DE CRÉDIT !

L'accès aux soins et aux médicaments ne doit pas être conditionnel à notre cote de crédit. Le projet de loi ouvre grandes les portes à la privatisation en santé,certains soins ne seront tout simplement plus couverts, tout comme des services pharmaceutiques considérés nécessaires. C'est inacceptable !

GRAND CHAMPION DU RALENTISSEMENT ÉCONOMIQUE

On n'est pas champion de la relance de l'économie quand on en détruit les moteurs ! Le projet de loi abolit les Conférences régionales des élus (CRE) et les Centres locaux de développement (CLD), des acteurs-clés du développement des affaires. Le gouvernement détruit une ressource stratégique pour le développement régional et local, la création d'emploiet la prospérité du Québec.

M.COUILLARD,
IL EST ENCORE TEMPS
DE RECULER !