J'aime
Tweeter
+1

Mythes et réalités sur la complainte fiscale des riches

Manuel d'autodéfense

Face à la proposition de remplacer la taxe santé inéquitable par une augmentation de la contribution fiscale des citoyens les plus riches, les porte-parole du patronat, les commentateurs de droite et les valets de la classe dominante ont manifesté une opposition ferme. Il n'aura pas fallu un mois pour que le gouvernement minoritaire du Parti québécois (PQ) capitule presque entièrement.

Dans l'attente d'une nouvelle initiative visant à augmenter la progressivité du régime fiscal québécois, nous vous présentons un petit guide d'autodéfense afin de répondre à certains arguments démagogiques et mensongers qui ont été véhiculés sur la place publique et répétés ad nauseam.

Présentation de Pierre-Antoine Harvey

J'aime
Tweeter
+1

Mythe n° 1

26 octobre 2012

Argument 1

Pour les travailleurs du bas de l’échelle, le taux d’imposition marginal net dépasse souvent les 60 %. Au fur et à mesure que leurs revenus d’emploi augmentent, ils voient leurs crédits d’impôt (prime au travail et crédit pour enfants) ou leur aide sociale diminuer trop rapidement.

Mythe n° 2

26 octobre 2012

Reçus de caisse

Il faut mettre cette donnée dans son contexte. Depuis les années 90, tous les citoyens ayant un revenu, si minime soit-il, sont obligés de remplir une déclaration de revenus.

Mythe n° 3

26 octobre 2012

Immeuble à revenus

D'abord, il serait erroné de croire que les gains en capital représentent une part substantielle des revenus de la classe moyenne.

Mythe n° 4

26 octobre 2012

Déménagement

Pour économiser les 8 000 $ d'impôt qu'auraient entraînés les augmentations annoncées initialement, le contribuable gagnant plus de 300 000 $ devrait se priver de plusieurs avantages du Québec :

Mythe n° 5

26 octobre 2012

Professionnel de la santé

S'attaquer aux contribuables les plus riches, c'est s'attaquer aux « créateurs de richesses ». Or, les citoyens faisant partie de ce 1,5 % les plus riches ne sont pas tous des entrepreneurs créateurs d'emplois.

Mythe n° 6

26 octobre 2012

Pauvre et riche

Le taux marginal d'imposition représente la part que prend l'État sur chaque dollar d'augmentation de revenu que reçoît un contribuable.

Mythe n° 7

26 octobre 2012

Organigramme

Selon plusieurs études, les salariés et les professionnels les plus riches diminueraient peu leur quantité de travail en réaction à une hausse d'impôt.