Ratification de la convention 98 de l’OIT

Un pas de plus pour protéger le droit à la libre négociation collective

16 juin 2017

En cette période où le droit à la grève et à la négociation collective libre et sans entraves est trop souvent bafoué, la CSQ salue la ratification, par le Canada, de la convention 98 de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Genève.

« Cette convention protège les travailleuses et travailleurs contre la discrimination antisyndicale et l’ingérence des employeurs. Et surtout, elle protège le droit à la négociation collective », soutient Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Les organisations syndicales pourront maintenant invoquer cette signature devant les tribunaux lorsqu’un gouvernement adoptera une loi spéciale qui mettra fin à une négociation collective.

Rappelons que plus d’une trentaine de lois spéciales ont été adoptées au Québec pour mettre fin à une négociation depuis les années 60.

« Nous espérons que cette signature fera réfléchir le gouvernement et que le recours systématique aux lois spéciales sera chose du passé », conclut la présidente de la CSQ.