Nez à nez

17 novembre 2017

Les candidates et candidats aux élections qui sont à égalité dans les sondages sont-ils nez à nez ou au coude-à-coude?

L’expression à utiliser est au coude-à-coude.

Nez à nez s’emploie dans le sens de « face à face ». Ainsi, on se retrouve nez à nez avec une connaissance à l’épicerie. Par contre, lorsqu’il est question de personnes concurrentes ou candidates qui se suivent de très près dans une épreuve, une course ou une élection, on évitera cet anglicisme. En fait, celui-ci nous vient du vocabulaire hippique puisqu’en anglais, on dira que des chevaux sont neck and neck ou nose to nose dans une course.

Pour en revenir à nos candidates et candidats, on pourra aussi dire qu’ils sont à égalité, qu’ils se suivent de très près, qu’ils sont très prochesou qu’ils sont ex æquo.

Si l’on opte pour être au coude-à-coude, il est préférable de l’écrire avec des traits d’union, car il s’agit d’un nom. On trouve aussi coude à coude sans traits d’union. Il s’agit alors de la locution adverbiale qui signifie « très proche, côte à côte, en s’entraidant, de manière solidaire ». Ainsi, on travaille coude à coude, on marche coude à coude, on progresse coude à coude.

Saviez-vous que…

Un délai n’est ni un retard ni un ralentissement : c’est « une période de temps concédée pour faire quelque chose ». Accorder un délai de trois jours, effectuer des travaux routiers dans le délai fixé sont des exemples de bon emploi. Mais on ne peut remettre un travail avec trois jours de délaini signaler des délais sur l’autoroute à cause de travaux. On parlera, dans le premier cas, de trois jours de retard et, dans le deuxième, d’un ralentissement sur l’autoroute. Par contre, délai d’attente et temps d’attente sont deux synonymes corrects.