Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Les professionnelles et professionnels de l'éducation manifestent leur colère contre les compressions

26 mai 2015

Réunis en assemblée générale à Trois-Rivières, quelque 250 professionnelles et professionnels de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec affiliés à la CSQ manifestent aujourd'hui dans les rues de la ville pour exprimer leur grande colère face au désengagement de l'État et aux promesses rompues du gouvernement libéral.

Trois-Rivières, le 26 mai 2015. – Réunis en assemblée générale à Trois-Rivières, quelque 250 professionnelles et professionnels de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) manifestent aujourd'hui dans les rues de la ville pour exprimer leur grande colère face au désengagement de l'État et aux promesses rompues du gouvernement libéral.

Louise Chabot, présidente de la CSQ, présente à leurs côtés pour cette manifestation, souligne que « les professionnelles et professionnels de l'éducation sont en première ligne pour constater l'ampleur des compressions dans les services directs aux élèves. Ces 250 personnes, réunies aujourd'hui, représentent le nombre de professionnels dont on a déjà annoncé dans les médias l'abolition de postes au niveau national. En plus des mesures d'austérité dans lesquelles nous a plongés le gouvernement Couillard, ses offres patronales pour le renouvellement de la convention collective relèvent du mépris et du peu de reconnaissance envers le personnel de l'éducation qui travaille quotidiennement avec nos enfants. »

Des ressources déjà insuffisantes

Rappelons qu'en 2010, le gouvernement libéral de Jean Charest avait reconnu la nécessité d'augmenter les ressources professionnelles auprès des élèves en difficulté. « Pour répondre efficacement aux besoins des élèves, nous avions demandé 1 200 postes de personnel professionnel dans le réseau. Le gouvernement avait alors consenti une hausse de 420 professionnelles et professionnels. Maintenant, on se rend compte que le gouvernement libéral est en train de couper plus de la moitié des postes obtenus », indique Johanne Pomerleau, présidente de la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ).

Dans la région, on dénote déjà près d'une vingtaine d'abolitions de postes, et ce, avant même que ne soient déposées les règles budgétaires du gouvernement. Ce qui fait craindre à Denis Bastarache, président du Syndicat du personnel professionnel de l'éducation du Cœur et du Centre-du-Québec (SPPECCQ-CSQ), une diminution importante des services aux élèves en difficulté. « Nous travaillons dans huit à dix milieux différents et nous avons déjà peine à répondre à l'ensemble des besoins. C'est comme si le gouvernement abandonnait les élèves en difficulté. Il semble bien que pour lui, ces élèves soient la marge de manœuvre budgétaire pour atteindre son maladif déficit zéro ! Peu importent les conséquences. »

Pour les professionnelles et professionnels de l'éducation, il est essentiel que le Québec puisse offrir à tous les élèves une chance égale de réussir leur parcours scolaire. Comment y arriver si les professionnels de l'éducation, en nombre insuffisant, ne peuvent répondre aux besoins pressants des enfants ?

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Profil de la FPPE-CSQ

La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) représente 19 syndicats regroupant 7 200 membres répartis dans la quasi-totalité des commissions scolaires du Québec, francophones, anglophones, Crie et Kativik. Elle compte parmi ses membres différentes catégories de personnel dans les secteurs administratif, pédagogique et dans les services directs aux élèves (entre autres, conseillères et conseillers pédagogiques, psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d'orientation, orthopédagogues, bibliothécaires et animatrices et animateurs à la vie spirituelle et à l'engagement communautaire).

Profil du SPPECCQ-CSQ

Les 600 membres du Syndicat du personnel professionnel de l'éducation du Cœur et du Centre-du-Québec (SPPECQ-CSQ) travaillent dans les commissions scolaires de l'Énergie (Shawinigan), Chemin-du-Roy (Trois-Rivières), de la Riveraine (Nicolet), des Chênes (Drummondville) et des Bois-Francs (Victoriaville) et desservent un peu plus de 63 760 élèves.