Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Femmes d'abord, infirmières ensuite, unies contre l'austérité

7 mars 2015

Soulignant la Journée internationale des femmes, les membres de la FSQ-CSQ et du SIIIACQ-CSQ joignent leurs voix à celles des milliers de femmes de la région qui dénoncent les effets néfastes qu'auront les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Trois-Rivières, le 7 mars 2015. – Soulignant la Journée internationale des femmes, les membres de la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) et du Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Coeur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ) joignent leurs voix à celles des milliers de femmes de la région qui dénoncent les effets néfastes qu'auront les mesures d'austérité du gouvernement Couillard.

Au Québec, les mesures d'austérité se traduisent plus particulièrement par une diminution des services de l'État ou par une augmentation substantielle de la contribution fiscale : augmentation de la tarification, abolition du tarif unique dans les centres de la petite enfance (CPE), attaque contre les régimes de retraite, coupes dans les groupes de défense des droits des femmes, compressions dans les services de l'État, gels de salaires, réductions de personnel, tout y passe. Force est de constater que les femmes sont une fois de plus perdantes, assumant collectivement 4,5 milliards de dollars de plus de compressions que les hommes (2008-2009 à 2013-2014).

« Dans le secteur de la santé, nos membres sont principalement des femmes. C'est la même chose en éducation, en petite enfance, dans les groupes communautaires, partout où le gouvernement Couillard applique des mesures d'austérité ! Ça nous fait reculer comme travailleuses de la santé et comme femmes ! », se désole Claire Montour, présidente de la FSQ-CSQ.

Un dur coup pour le Cœur du Québec

« Ces compressions-là vont avoir des conséquences directes sur la santé de la population du cœur du Québec, renchérit Andrée Guillemette, présidente du SIIIACQ-CSQ. On vient de couper 2,3 millions dans la Santé publique, dans la prévention, dans la surveillance, dans la santé au travail, ça n'a aucun bon sens ! », déplore-t-elle.

Les leaders syndicales, qui seront présentes lors de la grande marche contre l'austérité qui partira du 2250, boulevard des Forges, à 10 h dimanche matin, souhaitent envoyer un message clair au gouvernement de Philippe Couillard : « en s'attaquant aux plus vulnérables de notre société, en s'attaquant aux femmes, en coupant dans les services publics, le gouvernement nous trouvera sur son chemin. Les travailleuses de la Santé et des services sociaux du cœur du Québec et de partout dans la province sont fières de leur travail, fières des services publics et nous allons les défendre ! », clament-elles.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente près de 7000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre hospitalier, centre de santé et de services sociaux (CSSS), centre de réadaptation, dispensaire, agence de la santé et des services sociaux, centre jeunesse et Héma-Québec.

Profil du SIIIACQ-CSQ

Le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires du Cœur-du-Québec (SIIIACQ-CSQ) représente 1 900 membres, infirmières et infirmiers, infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires, ainsi qu'inhalothérapeutes, œuvrant dans douze établissements de la région de Trois-Rivières.