Des bourses d’études pour les jeunes en difficulté et sans-abri

18 avril 2017

Crédit Photo Fanny Grimard - CSQ

Crédit Photo Fanny Grimard - CSQ

Dans le cadre de la campagne de financement Ne laisser personne derrière soi, dont Josée Scalabrini est la présidente d’honneur, la Fondation des Auberges du cœur lançait, le 12 avril dernier, le programme de Bourses d’études Jean-Doré pour favoriser le retour et le maintien aux études des jeunes en difficulté et sans-abri.

Dans le cadre de la campagne de financement Ne laisser personne derrière soi, dont Josée Scalabrini est la présidente d’honneur, la Fondation des Auberges du cœur lançait, le 12 avril dernier, le programme de Bourses d’études Jean-Doré pour favoriser le retour et le maintien aux études des jeunes en difficulté et sans-abri. La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) appuient cette importante cause. D’ailleurs, la CSQ ayant contribué au succès de l’événement, Mme Louise Chabot, présidente de la Centrale, a profité de l’occasion pour annoncer que notre organisation offrait deux bourses de 500 $ pour soutenir la persévérance scolaire de ces jeunes.

Chaque année, les Auberges du cœur accueillent près de 3 500 jeunes en difficulté et sans-abri âgés de 12 à 30 ans. Environ 70 % de ces jeunes adultes n’ont pas de diplôme de secondaire V. Ils sont marqués à divers degrés par des conflits familiaux, l’abandon parental, des abus physiques et sexuels, la violence, la pauvreté, la toxicomanie ou l’alcoolisme.