Aux cégeps de la réussite

22 février 2018

Toute personne qui choisit de faire de l’éducation sa profession, à quelque niveau que ce soit, a une seule et grande préoccupation : la réussite des jeunes qui lui sont confiés.

Dans cet esprit, le texte publié en début de semaine dans le journal La Presse, sous le titre « Aux cégeps de l’échec » nous est apparu incomplet et nous souhaitons y apporter des précisions.

Une démarche pleine de sens

À titre de professionnels de cégeps responsables notamment de l’encadrement des étudiantes et étudiants signataires d’un contrat de réussite, nous déplorons l’impression créée que de tels contrats ne seraient pas pris au sérieux par les directions des collèges. Au contraire, nous avons des comptes à rendre au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur sur les moyens utilisés par le cégep au niveau de la réussite et cela inclut bien sûr les contrats de réussite.

À la lecture de l’article, on pourrait croire que les étudiantes et les étudiants ne sont considérés que comme des « clients » dont l’admission est rentable pour les cégeps.

Pour les professionnels que nous sommes, le contrat de réussite est beaucoup plus important que cela. C’est tout d’abord un engagement que prend l’étudiante ou l’étudiant à faire tous les efforts nécessaires pour réussir. C’est en même temps l’accompagnement par une équipe de professionnels, parfois trop restreinte, qui a à cœur la réussite de ces jeunes et qui leur offre un encadrement positif. Ce suivi se fait en concertation avec les enseignantes et enseignants et le personnel des centres d’aide. Tous ces gens ont en commun d’avoir à cœur la réussite des jeunes.

La réussite comme seule priorité

Pour nous, ce n’est pas le nombre d’admissions qui guide notre travail au quotidien, mais la conviction profonde que toutes et tous ont droit à des chances égales de réussir. Chaque action posée par les professionnels visant à soutenir les jeunes dans leur formation et dans leur cheminement vers l’obtention d’une qualification reconnue représente une occasion d’appuyer et de valoriser leur engagement dans un projet d’études qu’ils ont eux-mêmes défini. À nos yeux, ce qui prime est la réussite éducative du plus grand nombre, peu importe la voie choisie.

Un soutien personnalisé

Les contrats de réussite ne sont pas un coup de semonce. Ils ont leur raison d’être notamment parce qu’ils sont un apprentissage à la responsabilisation pour le jeune. Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’un jeune rencontre des difficultés dans ses études. Le contrat de réussite, par l’aide personnalisée qu’il apporte, est une reconnaissance que chaque étudiante et étudiant a son propre parcours et qu’il faut en tenir compte.

Réjean Montpetit, conseiller pédagogique à la réussite éducative, Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu

Lyne Laplante, aide pédagogique individuelle et répondante sport-études, Cégep Gérald-Godin

Judith Dubé, conseillère pédagogique, Service de soutien à l'enseignement et à la recherche, Cégep de Sherbrooke

Suzanne Tousignant, présidente, Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ)