Ajouter l’insulte à l’injure

1 mars 2018

Comme les mots insulte et injure sont synonymes, cette expression est pour le moins étrange. Normal, puisque c’est un calque de l’anglais to add insult to injury, où le mot injury ne se signifie pas injure, mais bien blessure. Il existe d’autres moyens pour décrire ce genre d’escalade, et la Banque de dépannage linguistique nous en propose quelques-uns.

Selon le contexte et le sens recherché, il est possible de remplacer ce pléonasme par : tourner (retourner) le fer dans la plaie, aller trop loin, pour couronner le tout, et pour comble d’insultes, dépasser la mesure, aggraver son cas, ainsi que et par-dessus le marché.

Exemples :

La conférence de presse se tiendra en fin de soirée et, pour couronner le tout, elle se déroulera en anglais. (et non : pour ajouter l’insulte à l’injure, elle se déroulera en anglais)

Les passagers, affamés, ont dû attendre plus de quatre heures avant de monter à bord et, pour tourner le fer dans la plaie, on leur a annoncé qu’aucun repas ne serait servi sur ce vol. (et non : pour ajouter l’insulte à l’injure, on leur a annoncé)

Faire travailler ces personnes au salaire minimum et ne pas leur permettre de prendre une pause, c’est aller trop loin. (et non : ne pas leur permettre de prendre une pause, c’est ajouter l’insulte à l’injure)

Saviez-vous que…

Un irritant est une substance qui provoque des irritations physiques; ce nom est souvent relié au domaine de la science. Pour parler d’une chose ou d’un aspect qui irrite sur le plan psychologique, ce nom est considéré comme un anglicisme. On aura recours à difficulté, problème (auquel on pourra ajouter épineux, exaspérant), motif d’insatisfaction, source d’irritation, motif de mécontentement, source de mécontentement, question importante ou encore point litigieux. L’utilisation de l’adjectif irritant au sens figuré est par contre acceptée. On pourrait ainsi remplacer un des irritants dans ce dossier par un des aspects irritants de ce dossier.