À savoir

3 mai 2018

On emploie à savoir pour introduire une énumération ou une explication se rapportant à un nom qui précède. Elle signifie « c’est-à-dire » et, tout comme cette expression, elle est précédée d’une virgule et peut être suivie d’un deux-points devant une longue énumération. À savoir que introduit une explication uniquement, et le verbe qui suit se met à l’indicatif et non au subjonctif.

Exemples :

Le concours Ma plus belle histoire valorise plusieurs atouts, à savoir : la lecture, l’écriture, l’effort et la persévérance scolaire.

La campagne 5-10-15 concerne, entre autres, le salaire minimum, à savoir l’augmenter à 15 $ l’heure.

La mise en œuvre de la Politique de la réussite éducative nécessitera un certain temps, à savoir qu’elle se poursuivra sur une douzaine d’années.

Par contre, on ne peut utiliser la locution à savoir après des verbes comme s’interroger et questionner alors que la phrase ne comporte aucun nom demandant une énumération ou une explication.

Exemples :

Elle s’informera auprès de la National Education Association pour savoir si un de leurs délégués sera présent. (et non : elle s’informera à savoir si un de leurs délégués)

La relationniste se demande quelle est la traduction de sit-in. (et non : s’interroge à savoir quelle est la traduction)

Saviez-vous que…

Le nom des campagnes, des opérations, des politiques et des programmes ne s’écrit pas en italique, alors que le nom des concours s’écrit en italique seulement s’il est précédé du mot concours. Pour nous aider à nous y retrouver, la Banque de dépannage linguistique a mis en ligne récemment deux tableaux-synthèses : un sur la composition en italique (bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?N=2&id=5363) et un sur la composition en romain (bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?N=2&id=5364). On y apprend entre autres que les mots empruntés à une autre langue s’écrivent en italique, mais que, si ces mots constituent un nom d’organisation, d’organisme, de société ou de compagnie, ce nom s’écrit en romain.