Grève des RSG

Les RSG de la FIPEQ-CSQ en grève aujourd'hui

1 décembre 2014

Toujours sans réponse du ministère de la Famille à la suite de leur dépôt d'une proposition globale revue pour leurs demandes monétaires, les 13 600 membres de la FIPEQ-CSQ seront en grève nationale aujourd'hui et feront une tournée des députés libéraux de leur région afin de les sensibiliser à la réalité terrain des milieux familiaux publics.

Québec, le 1er décembre 2014. – Toujours sans réponse du ministère de la Famille à la suite de leur dépôt d'une proposition globale revue pour leurs demandes monétaires, les 13 600 membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) seront en grève nationale aujourd'hui et feront une tournée des députés libéraux de leur région afin de les sensibiliser à la réalité terrain des milieux familiaux publics.

Des demandes revues

Afin de dénouer l'impasse qui persiste à la table de négociation, la FIPEQ-CSQ est même allée jusqu'à revoir ses demandes et a refait une proposition globale afin d'en arriver à un règlement avant les fêtes. « Compte tenu de la conjoncture politique actuelle dans le réseau des services de garde publics, nous avons cru bon de modifier les demandes, sans toutefois laisser tomber notre priorité qui est la reconnaissance du réel travail que nous effectuons quotidiennement auprès des enfants », mentionne Kathleen Courville, présidente de la FIPEQ-CSQ.

La balle est maintenant dans le camp du ministère de la Famille et du Conseil du trésor ; espérons qu'ils seront aussi bons joueurs que nous avons pu l'être dans cette partie », ajoute-t-elle.

Silence total du gouvernement

Selon la FIPEQ-CSQ, les RSG ont été plus que patientes et il est maintenant temps de recevoir des réponses claires pour en arriver à un règlement satisfaisant sous peu. Du côté du ministère de la Famille, c'est le silence total. On laisse perdurer l'attente et aucun signe évident n'a été donné pour indiquer une volonté de régler.

Selon Kathleen Courville, le gouvernement libéral fait preuve de mauvaise foi en continuant d'ignorer les demandes des RSG. « C'est indigne de se comporter comme le gouvernement libéral le fait en ce moment ! La ministre Charbonneau prétend que c'est à la table de négociation qu'il faut discuter mais elle refuse de nous parler. Les mensonges des libéraux, ça suffit ! », dénonce-t-elle.

Actions de mobilisation

Les syndicats locaux (les ADIM) feront une tournée des députés dans leurs régions respectives et ce, afin de les sensibiliser à la réalité des milieux familiaux et pour discuter des enjeux quant à la survie du réseau des services de garde publics ainsi qu'à leurs revendications.

Au niveau national, la présidente de la FIPEQ-CSQ sera présente dans la région de Québec afin de faire la visite des bureaux de trois députés libéraux.

Rappelons que les 13 600 RSG de la FIPEQ-CSQ sont en discussion depuis le 15 octobre 2013 et qu'elles ont déposé leurs demandes monétaires le 13 juin dernier.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Profil de la FIPEQ-CSQ

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) représente près de 14 000 responsables d'un service de garde en milieu familial et près de 2 000 travailleuses dans les installations des CPE. Elle est l'organisation syndicale la plus représentative dans le secteur de la petite enfance au Québec.