CISSS de la Gaspésie : Les patients et le personnel méritent mieux, M. Barrette!

9 février 2017

Plusieurs personnes ont été choquées de nombreuses situations problématiques révélées dans un rapport sur le CISSS de la Gaspésie, la semaine dernière. Malheureusement, le « dossier noir » des soins de santé de notre région va beaucoup plus loin que ces exemples inacceptable.

Micheline Barriault, présidente du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est du Québec (SIIIEQ-CSQ)

Plusieurs personnes ont été choquées de nombreuses situations problématiques révélées dans un rapport sur le CISSS de la Gaspésie, la semaine dernière. Malheureusement, le « dossier noir » des soins de santé de notre région va beaucoup plus loin que ces exemples inacceptables.

En juin dernier, inquiet de constater chaque jour à quel point la qualité des soins était menacée par les coupes et compressions irresponsables du gouvernement Couillard, le SIIIEQ-CSQ a transmis au Protecteur du citoyen et à la Vérificatrice générale un dossier relatant une trentaine de situations que nos propres membres ont vécues sur le terrain. C'est à la suite de ce signalement que le Protecteur du citoyen a rendu public son rapport d'intervention.

Des situations scandaleuses et inacceptables

Nous n'en pouvions plus de voir des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes en détresse et en colère parce qu'elles n'ont pas les ressources pour faire leur travail adéquatement et se retrouvent constamment en surcharge. Le rapport dénote d'ailleurs que la marge de manœuvre du personnel infirmier est pratiquement inexistante et que, malgré cette situation, le personnel fait preuve d'un dévouement exceptionnel envers les usagers.

Il est encore plus choquant de constater que malgré des interventions répétées auprès du conseil d'administration du CISSS Gaspésie, nous avons dû nous résoudre à déposer des plaintes à des organismes externes pour que les choses bougent. La situation est rendue grave quand la communication est si difficile avec les gestionnaires que nous devons faire appel au Protecteur du citoyen pour leur faire réaliser que le problème dans notre région est réel.

Une loi détournée de son sens

Ce n'est pas si surprenant, quand on constate à quel point le ministre de la Santé lui-même est le champion de la sourde oreille. L'exemple vient de haut et il faut croire que nos gestionnaires s'en inspirent.

La loi à l'origine de notre système public est pourtant claire. Elle stipule que la raison d'être des services est la personne qui les requiert. Le gouvernement libéral dirigé par Philippe Couillard, lui-même professionnel de la santé, a-t-il complètement perdu de vue que le bien-être du patient devrait être au cœur de la mission de notre réseau public?

En imposant à grands coups de réformes une gestion axée sur les résultats et la performance comptable des établissements de santé et de services sociaux, le ministre Gaétan Barrette détourne complètement la raison d'être de notre système de santé.

Un changement de vision nécessaire

Le conseil d'administration du CISSS Gaspésie affirme qu'il appliquera à la lettre les recommandations du Protecteur du citoyen. Le fera-t-il de bonne foi? Nous en doutons quand nous constatons que quelques jours après le dépôt du rapport, sans jamais faire référence à un quelconque ajout de ressources, les gestionnaires se contentent d'exiger encore plus du personnel en soin.

Plus qu'un changement de ton des gestionnaires, c'est un changement de vision du ministre et du gouvernement qui doit s'opérer rapidement pour secourir le réseau de la santé et des services sociaux mis en péril depuis plusieurs années.

Prendre soin du réseau

Le gouvernement Couillard se targue d'être plus à l'écoute de la population. Aujourd'hui, et à moins de deux ans des élections, au nom des patients et du personnel en soin du CISSS Gaspésie, nous exigeons qu'il prenne enfin soin du réseau public de la santé et des services sociaux en réinvestissant massivement, en ajoutant des ressources et surtout en assurant une gestion qui place l'humain au cœur des décisions.