Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Rien de rien

11 avril 2019

Rien a autant une valeur positive qu’une valeur négative, ce qui fait que certaines expressions ressemblantes ont toutefois un sens opposé. En voici quelques-unes qui peuvent prêter à confusion.

Les expressions rien moins que et rien de moins que, souvent employées avec ne, signifient respectivement « pas du tout, nullement, aucunement » et « bel et bien, absolument ». Seule la préposition de les distingue, et, comme elles sont souvent mal interprétées, autant par l’émetteur que par le destinataire, on recommande parfois de les remplacer pour éviter toute ambigüité ou de n’utiliser que la tournure positive ne… rien de moins que.

Exemples :

Cette enfant n’est rien moins que malhonnête. (elle n’est nullement malhonnête).

Son compagnon n’est rien de moins qu’un génie (il est bel et bien un génie).

On rencontre aussi les expressions ce n’est pas rien et ce n’est rien. L’une signifie « c’est beaucoup, ce n’est pas négligeable » et l’autre, « c’est sans importance, sans gravité, sans signification ».

Exemples :

Sauver quelqu’un de la noyade, ce n’est pas rien.

Ce n’est rien, ce retard.

Saviez-vous que…?

L’expression de rien, employée dans un sens positif comme formule de politesse après un remerciement, constitue probablement un raccourci de la formule « ne me remerciez de rien ». Dans tous les autres cas, cette expression a un sens négatif, pour qualifier quelque chose « de peu d’importance, sans valeur, sans intérêt, de zéro ». Qu’on pense à : petit cadeau de rien, gens de rien, rien de rien.