Centrale des syndicats du Québec (CSQ) - Nouvelle

Le temps

31 octobre 2019

Changeant et imprévisible à souhait, le temps qu’il fait est un classique pour amorcer une conversation. Quelles que soient la saison ou la température, des expressions y sont consacrées.

Un froid de canard fait référence à la chasse au canard, qui se pratique en automne et en hiver, et qui demande au chasseur de rester immobile dans le froid à attendre sa proie. Il s’agit d’un froid vif et sec.

Un temps de chien, c’est un temps pourri. Comme toutes les expressions contenant « de chien » (une humeur, un mal, une vie, un caractère), il s’agit d’un excès, le chien pouvant être considéré autrefois comme une sale bête, méprisable. On comprend que cette expression vient d’une époque où aucun chien ne portait manteau ni imperméable.

Un vent à écorner les bœufs (version québécoise d’un vent à décorner les bœufs), c’est un vent violent. Quel est le rapport? On enlevait littéralement les cornes aux bœufs, et ce, dès le 13e siècle, lorsqu’il y avait danger qu’ils se blessent mutuellement en troupeau ou qu’elles leur nuisaient pour se nourrir. On prétend ainsi que, par grands vents, les plaies résultant de l’opération guérissaient plus vite puisque les moustiques ne s’y attardaient pas. Il faut savoir que cette pratique a cessé depuis près de 70 ans.

Saviez-vous que…?

Il ne faut pas confondre temps et température. La température est le degré de chaleur ou de froid de l’atmosphère et qu’on mesure avec un thermomètre. Elle est douce, glaciale, basse, excessive... Le temps est l’état général des conditions atmosphériques. Il est clair, maussade, gris, superbe, pluvieux…